CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Egon von Jordan
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Elaine Stewart



Date et Lieu de naissance : 31 mai 1930 (Montclair, New Jersey, USA)
Date et Lieu de décès : 27 juin 2011 (Beverly Hills, Californie, USA)
Nom Réel : Elsy Steinberg

ACTRICE
Image
1953 Sergent la terreur (take the high ground!) de Richard Brooks avec Richard Widmark & Karl Malden
Image
1954 Les aventures de Hadji (the adventures of Hajji Baba) de Don Weis avec John Derek & Thomas Gomez
Image
1956 La robe déchirée (the tattered dress) de Jack Arnold avec Jeff Chandler, Gail Russell & Jeanne Crain
Image
1959 La chute d’un caïd (the rise and fall of Legs Diamond) de Budd Boetticher avec Ray Danton & Karen Steele

C’est à Montclair, dans le New Jersey, qu’Elsy Steinberg voit le jour le 31 mai 1930, dans une famille juive d’origine allemande. Elle a quatre frères et sœurs, son père est policier, sa mère femme au foyer. Adolescente, pour aider financièrement la famille, elle quitte l’école et trouve un petit job d’ouvreuse dans les salles de cinéma, avant de devenir secrétaire chez un médecin. À 18 ans, particulièrement jolie, elle est modèle en publicité pour la marque Palmolive. Rayonnante de fraicheur, elle fait grimper la vente des produits, elle est alors surnommée par la presse «Miss Palmolive». Sollicitée dans différents spectacles locaux, elle est élue reine de beauté en gagnant un concours de Miss organisé par le magazine See. Sa notoriété montante, elle adopte le pseudonyme plus glamour de Elaine Stewart; sa beauté sensuelle et raffinée, finissent par attirer l’attention des studios d’Hollywood.

En 1951, Elaine Stewart signe un contrat avec la MGM et débute dans la comédie «La polka des marins» de Hal Walker, elle y est l’infirmière Saunders aux cotés de Dean Martin et Jerry Lewis. En une décennie, elle connaît de jolis succès. Elle se fait particulièrement remarquer dans «Les ensorcelés» (1952), de Vincente Minnelli, dans le rôle d’une star séduite par Kirk Douglas. Elle enchaîne avec le drame policier «L’auto sanglante» (1953) de Fred Wilcox, la petite amie du policier Ralph Meeker. Pour George Sidney, elle est Anne Boleyn dans «La reine vierge» (1953) l’épouse du roi Henri VIII d’Angleterre, interprété par Charles Laughton, et mère de la future Elizabeth 1ère, dite la reine vierge, incarnée par Jean Simmons. Elle côtoie Richard Widmark, en odieux militaire envers les nouvelles recrues, dans «Sergent la Terreur» (1953) de Richard Brooks. Elle est rayonnante et sexy en tenue de princesse dans «Les aventures de Hadji» (1954) de Don Weis, où aidée du barbier Hadji, John Derek, elle fuit son père le Calife d’Ispahan pour retrouver le prince Nur El Din qu’elle aime, mais Hadji tombe amoureux d’elle. Dans la comédie musicale «Brigadoon » (1954) de Vincente Minnelli, elle est Jane Ashton qui déploie tous ses charmes devant un couple mythique Cyd Charisse et Gene Kelly.

Elaine Stewart termine la décennie avec un film noir bien mené par Jack Arnold «La robe déchirée» (1956), elle y étale tout son talent de femme sulfureuse qui rentre chez elle avec sa robe déchirée par son amant, mais son mari, Phillip Reed, se venge en tuant son amant, il sera défendu par un avocat connu pour innocenter les criminels, Jeff Chandler. Elle est provocante dans «L’abîme infernale» (1958) de Burt Balaban, où ses charmes sont convoités par trois prospecteurs d’une mine d’or incarnés par Al Mulock, Patrick Allen et John Derek. Dans le film d’aventure du réalisateur italien Primo Zeglio «Ivan le conquérant» (1960), elle est la sensuelle esclave Tamara amoureuse d’Yvan, le chef des Circassiens, Ed Fury, en lutte avec le chef Mok des Kirghizes, Furio Meniconi.

Souvent sollicitée pour jouer les femmes fatales, Elaine Stewart pose à 30 ans pour le magazine Playboy. En 1964, après avoir épousé le producteur de jeux télévisés Merrill Heatter, elle décide de quitter le show-business pour se consacrer à sa vie de famille. Elle revient à la télévision dans les années 70, non pas en tant qu’actrice, mais comme co-animatrice de jeux. Elaine Stewart décède après une longue maladie à l’âge de 81 ans, le 27 juin 2011.

© Gary RICHARDSON

copyright
1951La polka des marins / Escale à Honolulu ( sailor beware ! ) de Hal Walker avec Dean Martin
1952Chantons sous la pluie ( sigin’ in the rain ) de Gene Kelly & Stanley Donen avec Donald O’Connor
Toi pour moi ( you for me ) de Don Weis avec Peter Lawford
Mon amour t’appelle ( everything I have is yours ) de Robert Z. Leonard avec Gower Champion
Quatre jours d’angoisse ( desperate search ) de Joseph H. Lewis avec Howard Keel
Sky full of moon – Norman Foster avec Keenan Wynn
Les ensorcelés ( the bad and the beautiful ) de Vincente Minnelli avec Kirk Douglas
On se bat aux Indes ( rogue’s march ) de Allan Davis avec Richard Greene
1953L’auto sanglante / Code deux ( code two ) de Fred M. Wilcox avec Ralph Meeker
La reine vierge ( young Bess ) de George Sidney avec Charles Laughton
Un vol sans importance ( a slight case of larceny ) de Don Weis avec Mickey Rooney
Sergent la terreur ( take the high ground ! ) de Richard Brooks avec Richard Widmark
1954Brigadoon – de Vincente Minnelli avec Gene Kelly
Les aventures de Hadji / Esclaves de Bagdad ( the adventures of Hajji Baba ) de Don Weis avec John Derek
1956Viva Las Vegas ! ( meet me in Las Vegas ) de Roy Rowland avec Dan Dailey
    Seulement apparition
La robe déchirée / Mort sur la voie publique ( the tattered dress ) de Jack Arnold avec Jeff Chandler
1957Le survivant des monts lointains / La nuit de la dernière chance ( night passage ) de James Neilson avec James Stewart
1958L’abîme infernale ( high hell ) de Burt Balaban avec John Derek
Escorte pour l’Oregon ( escort West ) de Francis D. Lyon avec Victor Mature
1959La chute d’un caïd / Les tueurs crèvent à l’aube ( the rise and fall of Legs Diamond ) de Budd Boetticher avec Ray Danton
1960Ivan le conquérant ( le sette sfide ) de Primo Zeglio avec Ed Fury
1961Most dangerous man alive – de Allan Dwan avec Anthony Caruso
1962Peccati d’estate – de Girogio Bianchi avec Mark Damon
Fiche créée le 4 juillet 2011 | Modifiée le 24 novembre 2018 | Cette fiche a été vue 3250 fois
PREVIOUSWarren Stevens || Elaine Stewart || James StewartNEXT