CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Enid Bennett
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Henri Marteau



Date et Lieu de naissance : 16 janvier 1933 (Reims, France)►
Date et Lieu de décès : 21 janvier 2005 (Paris, France)►
Nom Réel : Henri Robert Marteau

ACTEUR
Image
1971 Les déracinés – de André Teisseire avec Edmée Deniau, Guy Di Rigo, Alain Doutey, Robert Vidalin & Dora Doll
Image
1972 R.A.S. – de Yves Boisset avec Jacques Spiesser, Jacques Villeret, Jacques Weber & Jean-François Balmer
Image
1976 La question – de Laurent Heynemann avec Jacques Denis, Nicole Garcia, Roland Blanche & Michel Beaune
Image
1986 Poussière d’ange – de Edouard Niermans avec Bernard Giraudeau, Fanny Bastien & Fanny Cottençon

Henri Marteau naît à Reims le 16 janvier 1933. Mais c’est à Paris qu’il mène sa carrière de comédien. Très discret, il commence par faire de la figuration pour ses premiers pas dans notre 7ème Art. Et il apparaît ainsi dans à peu près trente-cinq longs métrages. Doté d’un physique séduisant, avec un sourire en coin qui pouvait nous le faire facilement classer dans la catégorie des jeunes premiers, il aurait pu prétendre à une carrière plus riche et assumer davantage de rôles de premier plan.

Henri Marteau tient tout de même dès le départ un rôle relativement important dans «Brigade des mœurs» (1957) de Maurice Boutel, où il campe un journaliste qui aide un commissaire, interprété par Fernand Sardou, à démanteler un réseau de traite des blanches. Amoureux de sa belle dans un taxi, il doit obéir à Micheline Luccioni, et descendre presque en marche du véhicule dans «Un témoin dans la ville» (1958) de Edouard Molinaro. Dans «Une ravissante idiote» (1963), en l’occurrence Brigitte Bardot, toujours de Edouard Molinaro, il se mêle en invité de Denise Provence à des espions peu scrupuleux qui en veulent à Anthony Perkins.

Nous le retrouvons ensuite face à Francis Blanche, gagnant d’un repas gastronomique, dans «Les veinards», où Henri Marteau campe un photographe impatient. Aux côtés de Louis de Funes dans «Le grand restaurant» (1966) de Jacques Besnard, il figure un policier adjoint de Bernard Blier. Puis, il est le collaborateur de Michel Bouquet sans se douter que ce dernier a tué l’amant de sa femme dans «La femme infidèle» (1968) de Claude Chabrol. Dans «Un flic» (1972) de Jean-Pierre Melville, il donne des conseils à Alain Delon pour avoir des réflexes rapides en matière de tirs sur cible. Sous la houlette de Costa-Gavras, il participe à «L’aveu» (1969) et à «Section spéciale» (1974). Il est partenaire à deux reprises de Jacques Dutronc, dans «Le mors aux dents» (1978) de Laurent Heynemann, et dans «Le mouton noir» (1979) de Jean-Pierre Moscardo. «Une sale affaire» (1980) de Alain Bonnot, le mêle à un trafic de stupéfiants. Dans «Indochine», réalisé par Régis Wargnier, en 1991, il tient le rôle du père de Catherine Deneuve.

Mais à l’instar d’artistes, tels Alice Sapritch, Jean-Claude Drouot et bien d’autres, c’est grâce à la télévision que Henri Marteau se fait connaître davantage du grand public! Nous retiendrons outre ses passages réguliers dans des séries comme «Les cinq dernières minutes», «Marie Pervenche», «Commissaire Moulin» où «Joséphine, ange gardien», ses nombreuses présences dans des téléfilms de qualité comme «Un matin de juin 40» de Claude Jean Bonnardot, en 1970, où il figure un des courageux Cadets de Saumur, et son rôle convaincant de «Lyonnais» dans «Ardéchois Cœur Fidèle» (1974) de Jean-Pierre Galo. De Compagnon du Tour de France, il devient un efficace maître de chai en 1997, dans la fiction «Les filles du maître de Chai» de François Luciani. Enfin il pratique l’art d’être grand père du petit rouquin célèbre de notre littérature: «Poil de Carotte» (2003) de Richard Bohringer. Deux ans plus tard, le 21 janvier 2005, une pénible maladie l’emporte, nous privant ainsi sans doute de personnages attachants qu’il aurait encore pu nous offrir. Henri Marteau était marié à Léone Tomezyk qu’il avait épousée en 1960.

© Donatienne ROBY

copyright
1956L’école des cocottes – de Jacqueline Audry avec Dany Robin
1957La peau de l’ours – de Claude Boissol avec Denise Grey
Le dos au mur – de Edouard Molinaro avec Jeanne Moreau
Brigade des mœurs – de Maurice Boutel avec Colette Ripert
1958Un témoin dans la ville – de Edouard Molinaro avec Lino Ventura
Le gorille vous salue bien – de Bernard Borderie avec Bella Darvi
Guinguette – de Jean Delannoy avec Zizi Jeanmaire
1959Sans tambour ni trompette ( die gans von Sedan ) de Helmut Käutner avec Dany Carrel
Nathalie agent secret – de Henri Decoin avec Martine Carol
La valse du gorille – de Bernard Borderie avec Roger Hanin
Les veinards – de Jean Girault, Philippe de Broca & Jacques Pinoteau avec Mireille Darc
1963Une ravissante idiote – de Edouard Molinaro avec Brigitte Bardot
1965Quand passe les faisans / Quand passe les escrocs – de Edouard Molinaro avec Bernard Blier
La communale – de Jean L’Hôte avec Fernand Ledoux
1966Tant qu’on a la santé – de Pierre Etaix avec Hélène Dieudonné
Le grand restaurant – de Jacques Besnard avec Louis de Funès
1968La femme infidèle – de Claude Chabrol avec Stéphane Audran
1969L’aveu – de Costa-Gavras avec Yves Montand
1971Les déracinés – de André Teisseire avec Dora Doll
1972Un flic – de Jean-Pierre Melville avec Alain Delon
R.A.S. – de Yves Boisset avec Jacques Spiesser
1973Moi je veux voir la mer... – de Christian-Paul Arrighi avec Florence Giorgetti
1974Section spéciale – de Costa-Gavras avec Pierre Dux
Le grand délire / Pierrot la démerde ( die große ekstase ) de Dennis Berry avec Jean Seberg
1975Docteur Justice ( doctor Justice / anbición fallida ) de Christian-Jaque avec John Phillip Law
1976La question – de Laurent Heynemann avec Nicole Garcia
1977Le passé simple – de Michel Drach avec Marie-José Nat
1978Le mors aux dents – de Laurent Heynemann avec Michel Piccoli
1979Le mouton noir – de Jean-Pierre Moscardo avec Brigitte Fossey
La légion saute sur Kolweizi – de Raoul Coutard avec Bruno Cremer
1980Une sale affaire – de Alain Bonnot avec Marlène Jobert
1982La côte d’amour – de Charlotte Dubreuil avec Danièle Delorme
1986Poussière d’ange – de Edouard Niermans avec Fanny Cottençon
1988À notre regrettable époux – de Serge Korber avec Jacqueline Maillan
1991Indochine – de Régis Wargnier avec Catherine Deneuve
1998 CM Soleil d’automne – de Julien Eger avec Agnès Roland
Fiche créée le 7 février 2019 | Modifiée le 16 mai 2019 | Cette fiche a été vue 537 fois
PREVIOUSZena Marshall || Henri Marteau || Karl MartellNEXT