CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Darling Légitimus
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jenny Luxeuil



Date et Lieu de naissance : 13 novembre 1905 (Luxeuil-les-Bains, France)►
Date et Lieu de décès : 5 mars 1981 (Saint-Rémy, France)
Nom Réel : Lucienne Anna Raphenne

ACTRICE
Image
1928 Trois jeunes filles nues – de Robert Boudrioz avec Nicolas Rimsky, Annabella & Jeanne Helbling
Image
1929 La nuit est à nous – de Roger Lion avec Jean Murat, Marie Bell, Henry Roussel, Kitty Kelly & Jim Gérald
Image
1931 Une nuit à l’hôtel – de Leo Mittler avec Marcelle Romée, Jean Périer, Betty Stockfeld & Jean Périer
Image
1931 Le disparu de l’ascenseur – de Guilio Del Torre avec Jacques Varennes, Claude Eller & Robert Ozanne

Fille de Louis (1875/1937) et Marthe Raphenne (1870/1944), Jenny Luxeuil est née Lucienne Anna Raphenne le 13 novembre 1905 à Luxeuil-les-Bains. Son père, contremaître tisserand et Conseiller Municipal, avait épousé sa mère en avril 1898 alors que cette dernière avait un fils naturel prénommé Maurice (1893/1895). Ensemble le coupe aura quatre filles: Hélène (1898/1926), Berthe (1900/1987), Lucienne future Jenny Luxeuil et Marthe (1907/1975).

Au milieu des années vingt, Lucienne qui est devenue une très jolie jeune femme arrive à Paris. Elle aurait participé à des revues et fait un peu de théâtre. Ce qui est sûr, c’est qu’elle devient mannequin pour Coco Chanel et pose pour des cartes postales. Elle côtoie toutes les personnalités de l’époque et sera même présentée au prince Bao Dai, futur empereur du Vietnam. En 1928, sous le nom de Jenny Luxeuil, elle est engagé par la société «Films Albatros», associée avec le producteur-réalisateur Richard Oswald, pour un petit rôle dans «Cagliostro», production franco-allemande tournée à Paris et ses environs avec Hans Stüwe dans le rôle-titre, les français Renée Héribel, Charles Dullin, Suzanne Bianchetti, l’allemand Alfred Abel, l’italienne Rina De Liguoro et le russe Ivan Koval-Samborsky. Marcel Carné y fait ses débuts d’assistant réalisateur ainsi que Jean Dréville comme assistant opérateur. La même année, elle décoche un rôle plus conséquent dans «Trois jeunes fille nues» de Robert Boudrioz avec Nicolas Rimsky.

Par la suite, Jenny Luxeuil tourne encore dans huit films où son prénom est parfois orthographié Jeannie. Elle est, entre autres, la partenaire de Marie Bell et Jean Murat dans «La nuit est à nous» (1929 de Roger Lion; de Ginette Maddie et René Ferté dans «L’escale» (1929) de Jean Gourguet; de Pierre Larquey dans «Le disparu de l’ascenseur» (1931) de Giulio Del Torre; de Marcelle Romée et Jean Périer dans «Une nuit à l’hôtel» (1931) de Leo Mittler et elle retrouve Ivan Koval-Samborsky dans «Camp volant» (1932) de Max Reichmann. Jenny Luxeuil est alors une jeune actrice très en vue et des articles font son éloge dans de nombreux magazines, mais, victime d’un accident de voiture en 1932, elle part de longs mois en convalescence chez sa sœur à Cannes. L’année suivante, la presse annonce son retour pour une biographie consacrée à Sœur Thérèse de l’enfant Jésus. Jamais ce projet n’aboutira, en effet suite à une déception amoureuse, la jeune actrice décide d’abandonner sa carrière pour se consacrer à Dieu.

En 1935, Jenny Luxeuil redevenue Lucienne Raphenne, quitte Paris et part s’isoler au couvent de dominicaines de Montpellier, elle a tout juste trente ans et rien ni personne ne lui fera changer cette décision. Elle y reste trois ans puis pour cause de maladie, elle revient habiter dans sa ville natale sans jamais avoir prononcé ses vœux. Elle vit de longues années en colocation avec un ami du nom de Serge Zinovief, couturier de profession, et se considérera toujours comme une religieuse. Au début des années soixante, atteinte de dépression et de nombreux troubles physiques elle est admise à l’hôpital de Saint-Rémy, une petite commune de Franche-Comté. Celle qui fut un temps reine des écrans lancée a grand renfort de publicité et dotée d’un talent certain, ne se maria jamais et préféra s’unir à dieu. Elle décède le 5 mars 1981, emportée par un cancer du sein qui s’est généralisé. Jenny Luxeuil repose dans le caveau familial de Luxeuil-les-Bains aux côtés de ses parents et de ses sœurs.

© Jean-Claude LACHAISE, son petit-neveu, & Pascal DONALD

copyright
1928Cagliostro ( graf Cagliostro ) de Richard Oswald avec Hans Stüwe
Trois jeunes filles nues – de Robert Boudrioz avec Nicolas Rimsky
1929La nuit est à nous / La nuit – de Roger Lion avec Jean Murat
L’escale / Huit jours dans un port – de Jean Gourguet avec René Ferté
1930Virages – de André Jaeger-Schmidt avec Jean Dehelly
CM L’équipe / L’étoile du Nord – de Jean Lods avec Minnie Brown
1931Une nuit à l’hôtel – de Leo Mittler avec Jean Périer
Le disparu de l’ascenseur – de Guilio Del Torre avec Jacques Varennes
CM Pour la voir de près – de Lucien Mayrargues avec Georges Péclet
1932Camp volant ( Marco, der clown ) de Max Reichmann avec Thomy Bourdelle
Fiche créée le 23 décembre 2009 | Modifiée le 5 novembre 2018 | Cette fiche a été vue 4968 fois
PREVIOUSArmand Lurville || Jenny Luxeuil || Richard LynchNEXT