CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Françoise Blanchard
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Paula Kelly



Date et Lieu de naissance : 21 octobre 1942 (Jacksonville, Floride, USA)
Date et Lieu de décès : 8 février 2020 (Whittier, Californie, USA)
Nom Réel : Paula Alma Kelly

ACTRICE
Image
1971 Top of the heap – de Christopher St. John avec Christopher St. John, Ji-Tu Cumbuka & John Alderson
Image
1972 Soleil vert (soylent green) de Richard Fleischer avec Charlton Heston, Edward G. Robinson & Joseph Cotten
Image
1976 L’enfer des Mandingos (drum) de Steve Carver avec Warren Oates, Ken Norton, Royal Dano & Yaphet Kotto
Image
1995 Once upon a time… when we were colored – de Tim Reid avec Al Freeman Jr., Bernie Casey & Isaac Hayes

Fille de Lehman Clarence Kelly, musicien de jazz, et de Ruth Naomi (née Dempsey), Paula Kelly est née à Jacksonville, en Floride, le 21 octobre 1942. Comme beaucoup d’afro-américains originaires su Sud des Etats-Unis, le couple Kelly et ses trois filles font partie de la Grande Migration vers le Nord-est du pays, six ans après la naissance de la petite Paula. La famille s’installe finalement dans le quartier de Sugar Hill d’Harlem, au nord de la ville de New-York. Son père travaille comme gardien de l’immeuble où ils habitent, sa mère exerce le métier de vendeuse. Paula fréquente la section musique de la «Fiorello H. LaGuardia High School of Music & Art and Performing Arts», puis poursuit ses études à la «Juilliard School of Music», où elle se spécialise en danse, notamment dans la classe de Martha Hill. Diplômée en 1964, elle se produit comme soliste dans de grandes compagnies de danse moderne, comme celle de Martha Graham, Donald McKayle et Alvin Ailey.

1967 est une année charnière pour Paula Kelly lorsqu’elle est choisie pour incarner sur scène Helen dans la production londonienne de «Sweet Charity» dirigée et chorégraphiée par Bob Fosse. Un rôle qui la sacre meilleure actrice dans un second rôle aux prix «London Variety». Deux ans plus tard, elle reprend son personnage, auprès de Shirley MacLaine, dans le film du même nom, toujours réalisé par Bob Fosse. Forte de ses succès, elle chante et danse ensuite dans bon nombre d’émissions de télévision musicales ou de variétés mettant en vedettes Gene Kelly, Dean Martin, Quincy Jones, Richard Pryor et Sammy Davis Jr.. En 1971 à Los Angeles, elle chante et danse au théâtre dans la comédie musicale «Don’t bother me, I can’t cope» et remporte le Los Angeles Drama Critics Circle Award. En 1976, elle chorégraphie pour la BBC, une version de «Peter Pan», dans laquelle elle joue le rôle de Tiger Lily auprès Mia Farrow et Danny Kaye. Pour le cinéma, Paula Kelly apparaît dans deux classiques de science-fiction, «Le mystère d’Andromède» (1971) de Robert Wise et «Soleil vert» (1972) de Richard Fleischer, avec Charlton Heston. Parmi la quinzaine de films qu’elle tourne, citons également la comédie culte «Uptown Saturday night» (1973) de et avec Sidney Poitier, et «Jo Dancer» (1985) de et avec Richard Pryor.

Pour la télévision, Paula Kelly joue l’avocate Liz Williams, lors de la première saison de la série «Tribunal de nuit» (1984), un rôle pour lequel elle reçoit une nomination aux Emmy Awards. On la voit dans plusieurs téléfilms et séries comme, entre autres, «Sanford and son» (1973), «Cannon» (1975), «Les rue de San Francisco» (1975/76), «Kojak» (1977), «Santa Barbara (1984/85) ou «Les craquantes» (1987). Pour la télésuite produite par Oprah Winfrey «The women of Brewster Place» (1989), tirée du roman de Gloria Naylor, où elle interprète avec Lonette McKee, un couple lesbien luttant contre l’homophobie, elle est nommée une seconde fois aux Emmy.

Paula Kelly, c’est mariée en septembre 1985, avec le réalisateur anglais Don Chaffey, le père de sa fille unique Chaffy. Il la laisse veuve le 13 novembre 1990. Grande danseuse, elle est l’une des premières femmes afro-américaines a avoir réussir avec succès la transition de la scène vers le cinéma et la télévision. Elle décède d’une crise cardiaque, suite à une maladie pulmonaire obstructive chronique, samedi 8 février 2020, dans un établissement médicalisé de Whittier, en Californie. Elle avait 77 ans.

© Pascal DONALD

copyright
1953Les yeux de ma mie ( walking my baby back home ) de Lloyd Bacon avec Donald O’Connor
    Seulement apparition & chansons
1968Sweet Charity ( Sweet Charity : The adventures of a girl who wanted to be loved ) de Bob Fosse avec Shirley MacLaine
    + chansons
1969Myra Breckinridge ( Gore Vidal’s Myra Breckinridge ) de Michael Sarne avec Mae West
    Seulement chansons
1970Alex in Wonderland – de Paul Mazursky avec Donald Sutherland
    Seulement chorégraphie
1971Le mystère d’Andromède ( the Andromeda strain ) de Robert Wise avec David Wayne
Touche pas aux diams ( cool breeze ) de Barry Pollack avec Lincoln Kilpatrick
Top of the heap – de Christopher St. John avec Ji-Tu Cumbuka
1972Fureur noire ( trouble man ) de Ivan Dixon avec Paul Winfield
Notre agent de Harlem ( the spook who sat by the door ) de Ivan Dixon avec Lawrence Cook
Soleil vert ( soylent green ) de Richard Fleischer avec Charlton Heston
1973Lost in the stars – de Daniel Mann avec Brook Peters
    + chorégraphie
Uptown Saturday night – de Sidney Poitier avec Harry Belafonte
1974Les durs ( uomini duri / three though guys / tough guys ) de Duccio Tessari avec Lino Ventura
1976L’enfer des Mandingos ( drum ) de Steve Carver avec Warren Oates
1985Jo Dancer ( Jo Jo Dancer, your life is calling ) de Richard Pryor avec Wings Hauser
1993Bad Billy ( bank robber ) de Nick Mead avec Forest Whitaker
1994Drop Squad – de David C. Johnson avec Ving Rhames
1995Once upon a time… when we were colored – de Tim Reid avec Al Freeman Jr.
2011 DO Hollywood LA Underground – de Frank Swann
    Seulement voix & narration
    Remerciements à Daniel Doyon pour ses recherches d’état-civil
Fiche créée le 10 février 2020 | Modifiée le 7 mars 2020 | Cette fiche a été vue 1903 fois
PREVIOUSPatsy Kelly || Paula Kelly || Tommy KellyNEXT