CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Lauren Bacall
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Peter Lawford



Date et Lieu de naissance : 7 septembre 1923 (Londres, Royaume-Uni)
Date et Lieu de décès : 24 décembre 1984 (Los Angeles, Californie, USA)
Nom Réel : Peter Sydney Vaughn Aylen

ACTEUR
Image
1945 Le fils de Lassie (son of Lassie) de S. Sylvan Simon avec Donald Crisp, Nigel Bruce & June Lockhart
Image
1949 Le Danube rouge (the red Danube) de George Sidney avec Angela Lansbury, Janet Leigh & Walter Pidgeon
Image
1952 La loi du fouet (Kangaroo) de Lewis Milestone avec Maureen O’Hara, Finlay Currie & Richard Boone
Image
1961 Les trois sergents (sergeants three) de John Sturges avec Frank Sinatra, Dean Martin & Joey Bishop

Le futur Peter Lawford est né Peter Sydney Vaughn Aylen, le 7 septembre 1923, à Londres en Angleterre. Unique rejeton d’une famille d’aristocrate, il est le fils du Lord et général Sydney Turing Barlow Lawford, qui a été fait chevalier sur le terrain pendant la Première Guerre mondiale. Il a longtemps détesté sa mère, née May Sommerville Bunny, qui ne lui témoigne aucune chaleur maternelle et qui l’habille en petite fille jusqu’à ses onze ans, par contre il vénère son père. Durant sa petite enfance, ses parents voyageant beaucoup, Pierrot comme on l’appelle, ne bénéficie pas d’une éducation formelle mais reçoit un enseignement chaperonné par des dames de compagnies ou des tuteurs.

À sept ans, Peter Lawford décroche un petit rôle dans «Poor old Bill» (1930) de Monty Banks, suivi d’une apparition dans «A gentleman of Paris» (1931) de Sinclair Hill, ce sera ses seules prestations en Angleterre. Adolescent, il poursuit ses études en France, il apprend l’espagnol, l’allemand et la musique, très encadré il ne lit que des livres choisis. Fin des années 30, la famille débarque à Hollywood. Rapidement, il obtient un rôle auprès de Freddie Bartholomew et Mickey Rooney, celui d’un gosse de la rue dans «Barreaux blancs» (1938) de Sam Wood. En 1941, lors de l’entrée en guerre des Etats-Unis, exempté du service militaire suite à une blessure à la main droite, il profite de la pénurie d’acteurs pour décrocher un contrat avec la MGM. Après une dizaine de films sans rôle majeur, Louis B. Mayer l’engage dans l’œuvre de propagande «Les blanches falaises de Douvres» (1944) de Clarence Brown. Il décroche le rôle principal dans «Le fils de Lassie» (1945) de S. Sylvan Simon, où lors d’un vol de reconnaissance avec son chien à bord, son avion est abattu par les allemands, fait prisonnier, Lassie va l’aider à s’évader.

Avec son physique de jeune premier, au sourire éclatant, Peter Lawford joue les séducteurs dans des comédies musicales romancées, citons en exemple: «Tout le monde chante» (1947) de Richard Whorf avec Kathryn Grayson et «Vive l’amour» (1947) de Charles Walters avec June Allyson et Frank Sinatra qu’il côtoie pour la première fois. En 1952, l’acteur rencontre Patricia Kennedy, la sœur de John, futur Président des Etats-Unis, une rencontre qui se concrétise par un mariage en 1954 à l’église catholique St. Thomas More de New-York. Quatre enfants naissent de leur union. À partir des années 60, Peter rejoint le club de Frank Sinatra et devient membre du «Rat Pack» avec Dean Martin, Sammy Davis Jr. et Joey Bishop. Ensemble ils mènent une vie trépidante placée sous le signe d’abus en tous genres. Ils tournent «L’inconnu de Las Vegas» (1959) de Lewis Milestone et «Les trois sergents» (1961) de John Sturges.

Une fête permanente qui connait ses premiers grippages en 1962 avec le décès mystérieux de Marylin Monroe, ses brouilles avec Sinatra, l’assassinat de John Kennedy, en 1963, et le coup de grâce avec le divorce de Patricia en 1966. Suivrons trois autres mariages dont deux seront voués à l’échec. Déstabilisé Peter va connaître la déchéance et la débâcle professionnel. Bien qu’il tourne encore quelques films et apparaît en guest star à la télévision, petit à petit il s’enlise lamentablement dans l’alcool et la drogue, se laissant dériver jusqu’à perdre la notion de propreté corporelle. Hospitalisé au centre médical Cedars-Sinai de Los Angeles, son amie de toujours Elizabeth Taylor, la dernière à l’avoir vu, rapporte: «Peter à vieilli de 20 ans». Atteint d’une cirrhose du foie, il décède à 61 ans d’une crise cardiaque.

© Gary RICHARDSON

copyright
1931Poor old Bill – de Monty Banks avec Iris Ashley
A gentleman of Paris – de Sinclair Hill avec Vanda Gréville
1938Barreaux blancs ( Lord Jeff / the boy’s from Barnardo’s ) de Sam Wood avec Freddie Bartholomew
1941Madame Miniver ( Mrs. Miniver ) de William Wyler avec Greer Garson
L’escadrille des aigles ( eagle squadron ) de Arthur Lubin avec Diana Barrymore
1942Un drôle de lascar ( a Yank at Eton ) de Norman Taurog avec Mickey Rooney
Pilote de chasse ( thunder birds / soldiers of the air ) de William A. Wellman avec Gene Tierney
Junior army – de Lew Landers avec Billy Halop
Prisonniers du passé ( random harvest ) de Mervyn LeRoy avec Ronald Colman
Aventures en Libye / Le sergent immortel ( immortal sergeant ) de John M. Stahl avec Henry Fonda
London blackout murders / Secret motive – de George Sherman avec Mary McLeod
The purple V. – de George Sherman avec John Archer
1943Commando en Bretagne ( assignment in Brittany ) de Jack Conway avec Susan Peters
Un espion a disparu ( above suspicion ) de Victor Saville avec Joan Crawford
Pilot No. 5 / Pilot # 5 – de George Sidney avec Marsha Hunt
L’aventure inoubliable ( the sky’s the limit ) de Edward H. Griffith avec Fred Astaire
Les héros du Pacifique ( the man from down under ) de Rober Z. Leonard avec Charles Laughton
La dame aux cheveux blancs ( someone to remember ) de Robert Siodmak avec Mabel Paige
West Side Kid – de George Sherman avec Dale Evans
Sahara – de Zoltan Korda avec Humphrey Bogart
Echec à la mort / Sherlock Holmes face à la mort ( Sherlock Holmes faces death ) de Roy William Neill avec Hillary Brooke
Corvette K.225 ( the Nelson touch ) de Richard Rosson avec Ella Raines
Paris after dark / The night is ending – de Léonide Moguy avec Brenda Marshall
Obsessions ( flesh and fantasy / six destinies ) de Julien Duvivier avec Barbara Stanwyck
Girl crazy ( when the girls meet the boys ) de Norman Taurog avec Judy Garland
1944Les aventures de Mark Twain ( the adventures of Mark Twain ) de Irving Rapper avec Fredric March
Les blanches falaises de Douvres ( the white cliffs of Dover ) de Clarence Brown avec Irene Dunne
Le fantôme des Cantervilles ( the Canterville ghost ) de Jules Dassin avec Margaret O’Brien
Madame Parkington ( Mrs. Parkington ) de Tay Garnett avec Agnes Moorehead
Le portrait de Dorian Gray ( the picture of Dorian Gray ) de Albert Lewin avec Donna Reed
1945Le fils de Lassie ( son of Lassie ) de S. Sylvan Simon avec Donald Crisp
Ziegfeld Follies – de George Sidney, Vincente Minnelli, Norman Taurog, Marill Pye, Robert Lewis, Roy Del Ruth & Lemuel Ayers avec Fred Astaire
    Seulement voix – Non crédité
Entracte au mariage ( perfect strangers / vacation from marriage ) de Alexander Korda avec Deborah Kerr
1946Du burlesque à l’Opéra ( two sisters from Boston ) de Henry Koster avec June Allyson
La folle ingénue ( Cluny Brown ) de Ernst Lubitsch avec Jennifer Jones
My brother talks to horses / My brother who talks to horses – de Fred Zinnemann avec Beverly Tyler
1947Tout le monde chante ( it happened in Brooklyn ) de Richard Whorf avec Kathryn Grayson
Vive l’amour ! ( good news ) de Charles Walters avec June Allyson
    + chansons
Dans une île avec vous ( on an island with you ) de Richard Thorpe avec Cyd Charisse
CM Screen snapshots series 27, No. 3: Out of this world series – de Ralph Staub avec Joe E. Brown
    Seulement apparition
1948Parade de printemps ( easter parade / Irving Berlin’s easter parade ) de Charles Walters avec Ann Miller
    + chansons
La belle imprudente ( Julia Misbehaves ) de Jack Conway avec Elizabeth Taylor
Les quatre filles du docteur March ( little women ) de Mervyn LeRoy avec Janet Leigh
1949Le Danube rouge ( the red Danube ) de George Sidney avec Angela Lansbury
1950J’ai trois amours ( please believe me ) de Norman Taurog avec Deborah Kerr
Mariage royal ( royal wedding / wedding bells ) de Stanley Donen avec Jane Powell
1951Une fois n’engage à rien ( just this once ) de Don Weis avec Janet Leigh
1952La loi du fouet ( Kangaroo ) de Lewis Milestone avec Maureen O’Hara
Toi pour moi ( you for me ) de Don Weis avec Jane Greer
La treizième heure ( the hour of thirteen ) de Harold French avec Dawn Addams
On se bat aux Indes ( rogue’s march ) de Allan Davis avec Janice Rule
1953Une femme qui s’affiche ( it should happen to you ) de George Cukor avec Judy Holliday
1956 CM Screen snapshots 8859 : Mr. Rhythm’s holiday – de Ralph Staub avec Wilbur Clark
    Seulement apparition
1959La proie des vautours ( never so few / campaign Burma ) de John Sturges avec Gina Lollobrigida
L’inconnu de Las Vegas / Onze hommes à minuit ( ocean’s eleven ) de Lewis Milestone avec Angie Dickinson
1960Exodus – de Otto Preminger avec Paul Newman
Pepe – de George Sidney avec Cantinflas
1961Les trois sergents ( sergeants three ) de John Sturges avec Dean Martin
1962Le jour le plus long ( the longest day ) de Bernhard Wicki, Ken Annakin, Andrew Marton & Gerd Oswald avec John Wayne
Tempête à Washington ( advise and consent ) de Otto Preminger avec Henry Fonda
1963La revanche du sicilien ( Johnny Cool ) de William Asher avec Elizabeth Montgomery
    Seulement producteur exécutif
La mort frappe trois fois ( dead ringer / dead image / who is buried in my grave ? ) de Paul Henreid avec Bette Davis
1964L’enquête ( Sylvia ) de Gordon Douglas avec Joanne Dru
CM Faces of november – de Robert Drew avec Jacqueline Kennedy
    Seulement apparition
1965Harlow, la blonde platine ( Harlow ) de Gordon Douglas avec Carroll Baker
Le corrompu / La statue en or massif ( the Oscar ) de Russell Rouse avec Elke Sommer
Billie – de Don Weis avec Jane Greer
    Seulement producteur exécutif
1966Un homme appelé Adam ( a man called Adam ) de Leo Penn avec Cicely Tyson
1967Deux billets pour Mexico ( geheimnisse in goldenen nylons / dead run ) de Christian-Jaque avec Ira von Furstenberg
Sel, poivre et dynamite ( salt and pepper ) de Richard Donner avec Sammy Davis Jr.
    + producteur exécutif
1968Skidoo – de Otto Preminger avec Carol Channing
Buena sera, madame Campbell ( buena sera, Mrs. Campbell ) de Melvin Frank avec Shelley Winters
Cramponne-toi, Jerry ! ( hook, line and sniker ) de George Marshall avec Anne Francis
1969La limite du péché ( quarta parete ) de Adriano Bolzoni avec Françoise Prévost
Folie d’avril / Les fous d’avril ( the april fools ) de Stuart Rosenberg avec Catherine Deneuve
Une fois de plus ( one more time ) de Jerry Lewis avec Maggie Wright
    + producteur exécutif
1970Togetherness – de Arthur Marks avec Giorgia Moll
1971Le pigeon d’argile ( Clay Pigeon / trip to kill ) de Tom Stern & Lane Slate avec Telly Savalas
1972Ils ne tuent que leurs maîtres ( they only kill their masters ) de James Goldstone avec James Garner
TV The Doris Day Show – de Peter Lawford avec Doris Day
    Série – Seulement réalisation de l’épisode « Debt of honor »
1974Rosebud – de Otto Preminger avec Peter O’Toole
Il était une fois à Hollywood ( that’s entertainment ! ) de Jack Haley Jr. avec Fred Astaire
    + chansons
CM Just one more time – de Michael J. Shapiro avec Liza Minnelli
    Seulement apparition
1975Won Ton Ton le chien qui sauva Hollywood ( Won Ton Ton the dog who saved Hollywood) de Michael Winner avec Charlton Heston
1978Sept filles en or ( seven from heaven / angels’ brigade / angels revenge ) de Greydon Clark avec Jack Palance
1979Gypsy angels – de Sean McGregor avec Elizabeth Ashley
1981Corps à corps ( body and soul ) de George Bowers avec Muhamad Ali
1983Où est Parsifal ? ( where is Parsifal ? ) de Henry Helman avec Tony Curtis
Fiche créée le 24 octobre 2011 | Modifiée le 26 juin 2019 | Cette fiche a été vue 4184 fois
PREVIOUSJohn Phillip Law || Peter Lawford || Marta LawinskaNEXT