CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jake LaMotta
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Silvia Morgan



Date et Lieu de naissance : 2 octobre 1923 (Barcelone, Espagne)
Date et Lieu de décès : 2 novembre 2009 (Tucson, Arizona, USA)
Nom Réel : Maria dels Àngels Comas Borràs

ACTRICE

Silvia Morgan, de son nom de naissance María de los Ángeles Comas Borrás, voit le jour à Barcelone le 2 octobre 1923, dans une famille de la bonne société catalane. Plus tard, l’on parlera d’elle comme étant la belle-sœur du principal éditeur de Catalogne. Dès l’adolescence, elle fait partie de différentes troupes de théâtre amateurs de sa ville natale. C’est ainsi qu’elle est repérée fortuitement par Carlos Arévalo qui va lui permettre de faire son entrée dans le monde du cinéma en l’engageant pour jouer dans «Arribada Forzosa», une histoire d’escale imprévue où un officier de la marine marchande fait aussi une rencontre inattendue, celle de la femme de sa vie qu’interprète l’actrice débutante, mais qui a néanmoins pour partenaire rien moins que le très célèbre jeune premier du moment, Alfredo Mayo.

S’en suit une activité ininterrompue durant presque deux décennies. Le nom de Silva Morgan apparaît au générique d’une trentaine de films, parmi eux, pas forcément des grands films, mais souvent avec des scénarios originaux, dont certains et évidemment, époque oblige, n’hésiteront pas à dénoncer le totalitarisme des pays tombées sous la coupe de l’URSS. En 1954, dans «Crimen imposible» réalisé par César Fernández Ardavín, film policier qui raconte l’histoire d’un écrivain à succès trouvé assassiné dans une chambre fermée à clef de l’intérieur, sans que l’on puisse parler de suicide car il a été frappé dans le dos, elle donne la réplique à José Suárez. Tous les deux seront récompensés comme meilleurs acteurs principaux par le Cercle des Écrivains de Cinéma (Espagne). Les spectateurs français pourront découvrir Silvia Morgan parlant français et ayant comme rivale Danielle Darrieux, dans le cœur du beau et talentueux matador (aussi dans la réalité) Pepín Martín Vázquez, dans le film de René Wheeler, «Châteaux en Espagne» (1954), avec notamment Maurice Ronet, dans le rôle du méchant. Et pour notre part nous avouerons notre faible pour deux réalisations de José María Ochoa: «Juicio Final» (1959), avec Gustavo Rojo qui a pour petite amie, une employé de maison madrilène, Silvia Morgan, à qui il va d’ailleurs faire un enfant, mais qui voulant s’enrichir à tout prix, finit par devenir un meurtrier; et «La Mestiza» (1956), film tourné dans l’exotique Tanger, dans lequel l’actrice interprète le rôle-titre d’une artiste de cabaret énigmatique, face à un policier joué par Luis Peña.

Le talent de Silvia Morgan et son physique peu courant parmi les actrices espagnoles de l’époque semblent lui promettre une brillante carrière, mais finalement au cours des ans, les rôles qui lui sont proposés sont, pour la plupart, encore intéressants mais de plus en plus secondaires. L’époque a peut-être changé, le cinéma devenant plus commercial, moins intimiste. Elle a un dernier rôle en 1962, dans «Cerca de las estrellas», un autre film de César Fernández Ardavín, et termine ainsi sa carrière d’actrice alors qu’elle n’a pas encore la quarantaine.

Mais Silvia Morgan n’abandonne néanmoins pas le cinéma et s’introduit dans domaine de la production en formant la marque Hispamer Films avec son époux Sergio Newman (né à Pilar, Paraguay, en 1914) producteur exécutif, coproducteur et producteur de nombreux films espagnols entre 1955 et 1970, et notamment des westerns. Dans les années 70, Silvia Morgan s’installe à New-York. Elle décède, en toute discrétion, à Tucson (Arizona) le 2 novembre 2009 dans sa quatre-vingt-sixième année.

© Caroline HANOTTE

copyright
1943Arribada forzosa – de Carlos Arévalo avec Alfredo Mayo
1944Une femme dans un taxi ( una mujer en un taxi ) de José Fogués avec Rafael Luis Calvo
1945Le voleur aux gants blancs ( un ladrón de guante blanco ) de Ricardo Gascón avec Luis Prendes
1946Costa Brava – de Julio de Fleischner avec Arturo Cámara
1947Quando gli angeli dormono / Cuando los ángeles duermen – de Ricardo Gascón avec Amedeo Nazzari
Las tinieblas quedaron atrás – de Miguel Iglesias avec Ángel Picazo
1948Le bourreau ( el verdugo ) de Enrique Gómez avec Virgilio Teixeira
1949Un coup de fouet ( a punta de látigo ) de Alejandro Perla avec Carlos Sánchez
Verónica – de Enrique Gómez avec Guillermo Marín
1950Un soltero difícil – de Manuel Tamayo avec José Isbert
1951Sous le ciel des Asturies ( bajo el cielo de Asturias ) de Gonzalo Delgrás avec Augusto Ordóñez
1952Persecución en Madrid – de Enrique Gómez avec José Morales
Perseguidos / La carcel infinita – de José Luis Gamboa avec Francisco Rabal
Mercado prohibido – de Javier Setó avec Modesto Cid
1953¡Che, qué loco! – de Ramón Torrado avec Fernando Fernández de Córdoba
La belle sauvage ( Bella, la salvaje ) de Raúl Medina avec Luis Arroyo
Pasaporte para un ángel [órdenes secretas] – de Javier Setó avec Antonio Riquelme
Châteaux en Espagne ( el torero ) de René Wheeler avec Maurice Ronet
1954¿ Crimen imposible ? – de César Fernández Ardavin avec José Suárez
    Prix CEC de la meilleure actrice par le cercle des écrivains de cinéma, Espagne

Mourir à l’aube / Quand le jour se lèvera ( mañana cuando amanezca ) de Javier Setó avec Tito Junco
1955Duelo de pasiones – de Javier Setó avec Arturo Fernández
Miedo – de León Klimovsky avec Antonio Vilar
1956La mestiza – de José Maria Ochoa avec Francisco Bernal
1957Hospital general – de Carlos Arévalo avec Gérard Tichy
1959Azafatas con permiso – de Ernesto Arancibia avec Mary Lamar
Mission in Morocco / Misión en Marruecos – de Anthony Squire & Carlos Arévalo avec Lex Barker
Juicio final – de José María Ochoa avec José Calvo
Los dos rivales / Meravigliosa – de Sirio Marcellini & Carlos Arévalo avec Tiberio Murgia
1960Un Americano en Toledo – de José Luis Monter & Carlos Arévalo avec Georges Rivière
1962Cerca de las estrellas – de César Fernández Ardavín avec Georges Rigaud
Fiche créée le 6 avril 2014 | Modifiée le 30 juin 2020 | Cette fiche a été vue 4155 fois
PREVIOUSRalph Morgan || Silvia Morgan || Patricia MorisonNEXT