CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Alain Cuny
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Richard Bakalyan



Date et Lieu de naissance : 29 janvier 1931 (Watertown, Massachusetts, USA)
Date et Lieu de décès : 27 février 2015 (Elmira, New York, USA)
Nom Réel : Richard Bakalyan

ACTEUR
Image
1957 The delinquents – de Robert Altman avec Tom Laughlin, Peter Miller & Rosemary Howard
Image
1958 Paratroop command – de William Witney avec Ken Lynch, Jack Hogan, Jimmy Murphy & Jeff Morris
Image
1969 L’ordinateur en folie (the computer wore tennis shoes) de Robert Butler avec Kurt Russell & Cesar Romero
Image
1978 Les visiteurs d’un autre monde (return from Witch Mountain) de John Hough avec Bette Davis

Richard Bakalyan est né le 29 janvier 1931 à Watertown, ville du Massachusetts, dans le Nord-Est des Etats-Unis. Deux frères complètent la famille, sa mère est canadienne, son père, un arménien, cuisinier de métier est décédé en 1939 lorsque Richard avait 8 ans. Il connait une adolescence difficile, entraîné dans des coups foireux, il écope d’un an de prison avec sursis pour délinquance aggravée. Il pratique la boxe pour ce défendre des échauffourées de la rue, et plus tard en amateur gagnant 15 $ pour chaque combat, ce qui justifie son nez cassé. Et pourtant malgré son coté rebelle, il aime lire, écrire et se passione pour les œuvres de Shakespeare.

Lors de la Guerre de Corée, il s’engage pour quatre ans dans l’US Air Force. Selon certaine source, se serait Anthony Quinn qui lui donne l’envie de se diriger vers le Septième Art et qui le pousse à prendre des cours de théâtre. À vingt trois ans, Richard Bakalyan débute au grand écran avec un rôle mineur dans le film franco-italien «Attila, fléau de dieu» (1954) de Pietro Francisci avec Sophia Loren et Anthony Quinn dans le rôle titre. Trois ans plus tard, il se rend à Hollywood et sous la direction de Robert Altman, les cheveux gominés et portant la veste en cuir, il interprète un chef d’un gang de rue dans «The delinquents» (1957). Il enchaîne avec le rôle d’Artie un membre de la bande de Jerry Lewis dans «Le délinquant involontaire» (1957). Dans le même registre, il côtoie Sal Mineo en voyou nommé «Dino» (1957) de Thomas Carr; il est Tic-Tac, un jeune coriace où avec deux complices ils tentent d’enlever la fille d’un homme d’affaire dans «Juvenile jungle» (1958) de William Witney. Par la suite, il diversifie ses personnages et exprime la plénitude de son talent dans différents registres, citons: le film de guerre «Paratroop Command» (1959) de William Witney, dans lequel il campe un parachutiste qui perd la vie; le film de science-fiction «Panique en l’an zéro!» (1962) de et avec Ray Milland, où il est un voyou; la fresque biblique de George Stevens «La plus grande histoire jamais contée» (1964), où il joue un voleur crucifié au coté de Jésus, incarné par Max von Sydow; le film policier «L’affaire Al Capone» (1967) de Roger Corman, où il campe une figure du crime organisé aux cotés de Jason Robards Jr. dans le rôle titre.

Pour la petite histoire dont Richard Bakalyan se souvient comme d’un moment fabuleux, quand, pendant le tournage de «L’express du colonel Von Ryan» (1965) de Mark Robson, la 20th Century Fox loue un yacht pour satisfaire Frank Sinatra, ce dernier invite quelques acteurs de la distribution a une croisière sur la Côte d’Azur, lorsqu’ils se sont arrêtés à Monaco, ils ont tous été invités à dîner avec le prince Rainier et Grace Kelly.

Avec une carrière réussie en grande partie dans l’univers noir des films, téléfilms et séries télévisées ayant pour thème la délinquance et le banditisme, Richard Bakalyan prête sa voix en tant que narrateur du court-métrage d’animation de Walt Disney, «C’est pas drôle d’être un oiseau» (1969) de Ward Kimball, et dans le long-métrage «Rox et Rouky» (1981) de Ted Berman, où il est la voix de Dinky, l’oiseau chasseur de chenilles le plus intelligent. Richard Bakalyan, Dick pour les intimes, s’est marié une seule fois avec Betty Lee Bauman de 1952 jusqu’à sa mort en 1967. Il décède à l’âge de 84 ans, des suites d’une hémorragie cérébrale, le 27 février 2015.

© Gary RICHARDSON

copyright
1954Attila, fléau de dieu / Invasion barbare ( Attila / Attila, il flagello di dio ) de Pietro Francisci avec Sophia Loren
1957The delinquents – de Robert Altman avec Tom Laughlin
Le délinquant involontaire ( the delicate delinquent ) de Don McGuire avec Jerry Lewis
Dino / Dino le tueur ( killer Dino ) de Thomas Carr avec Sal Mineo
Les frères Rico ( the brothers Rico ) de Phil Karlson avec Richard Conte
Hear me good – de Don McGuire avec Merry Anders
The cool and the crazy – de William Witney avec Gigi Perreau
1958Juvenile jungle – de William Witney avec Rebecca Welles
The Bonnie Parker story – de William Witney avec Dorothy Provine
Hot car girl – de Bernard L. Kowalski avec June Kenney
Paratroop command – de William Witney avec Ken Lynch
La mission secrète du sous-marin X16 ( up periscope ) de Gordon Douglas avec Edmond O’Brien
1959-30- ( thirty / deadline midnight ) de Jack Webb avec William Conrad
1961Le zinzin d’Hollywood / Jerry, le garçon de course ( the errand boy ) de Jerry Lewis avec Brian Donlevy
1962Panique année zéro ( panic in year zero ! / end of the world ) de Ray Milland avec Ray Milland
Pressure point – de Hubert Cornfield avec Sidney Poitier
Operation Bikini ( the seafighters ) de Anthony Carras avec Tab Hunter
1964Les sept voleurs de Chicago ( Robin and the seven hoods ) de Gordon Douglas avec Dean Martin
Jerry souffre douleur / Le souffre-douleur ( the patsy ) de Jerry Lewis avec Peter Lorre
L’île des braves ( none but the brave ) de Frank Sinatra avec Clint Walker
La plus grande histoire jamais contée ( the greatest story ever told ) de George Stevens avec Max von Sydow
1965L’express du colonel Von Ryan ( Von Ryan’s express ) de Mark Robson avec Trevor Howard
Demain des hommes / Suivez-moi les gars ! ( follow me, boys ! ) de Norman Tokar avec Lillian Gish
1967L’affaire Al Capone / Le massacre de la Saint-Valentin ( the Saint Valentine’s day massacre ) de Roger Corman avec Jason Robards Jr.
1968Frissons garantis / Pas une seconde de répit ( never a dull moment ) de Jerry Paris avec Edward G. Robinson
1969L’ordinateur en folie ( the computer wore tennis shoes ) de Robert Butler avec Kurt Russell
DO C’est pas drôle d’être un oiseau ( it’s tough to be a bird ) de Ward Kimball
    Seulement voix & narration
1970The animals – de Ron Joy avec Henry Silva
    Seulement scénario & production
1972Pas vu pas pris ( now you see him, now you don’t ) de Robert Butler avec Cesar Romero
Charley et l’ange ( Charley and the angels ) de Vincent McEveety avec Cloris Leachman
1973Chinatown – de Roman Polanski avec Faye Dunaway
1975L’homme le plus fort du monde ( the strongest man in the world ) de Vincent McEveety avec Eve Arden
1976 Un candidat au poil ( the shaggy D.A. ) de Robert Stevenson avec Suzanne Pleshette
1978Les visiteurs d’un autre monde ( return from Witch Mountain ) de John Hough avec Bette Davis
H.O.T.S. – de Gerald Seth Sindell avec Susan Kiger
1979Détective comme Bogart ( the man with Bogart’s face / Sam Marlowe, private eye ) de Robert Day avec Franco Nero
1981 DA Rox et Rouky ( the fox and the hound ) de Ted Berman, Richard Rich & Art Stevens
    Seulement voix
1984Blame it on the night – de Gene Taft avec Nick Mancuso
1993Confessions of a hitman – de Larry Leahy avec James Remar
2000 CM The mask maker – de Amy Waddell avec Christian Martin
2001Dischord – de Mark Wilkinson avec Annunziata Gianzero
CM The Blair Witch Mountain project – de Ike Eisenmann avec Hope Levy
2005Art School Confidential – de Terry Zwigoff avec John Malkovich
Fiche créée le 2 mars 2015 | Modifiée le 24 mars 2020 | Cette fiche a été vue 3473 fois
PREVIOUSDavid Baiot || Richard Bakalyan || George BakerNEXT