CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Sabine Azéma
Recherche Rapide :

BAFTA 1964



Tom Jones, entre l’alcôve et la potence (Tom Jones) de Tony Richardson avec Albert Finney, Susannah York, Hugh Griffith, Joan Greenwood
Meilleur Film Britannique :
Tom Jones, entre l’alcôve et la potence (Tom Jones) de Tony Richardson Autres nominations :
Billy le menteur (Billy liar) de John Schlesinger Le serviteur (the servant) de Joseph Losey Le prix d’un homme (this sporting life) de Lindsay Anderson
Meilleur Film de toutes origines :
Tom Jones, entre l’alcôve et la potence (Tom Jones) de Tony Richardson (Royaume-Uni) Autres nominations :
8 ½ / Huit et demi (otto e mezzo) de Federico Fellini (Italie) Billy le menteur (Billy liar) de John Schlesinger (Royaume-Uni) David et Lisa (David and Lisa) de Frank Perry (USA) Le jour du vin et des roses (days of wine and roses) de Blake Edwards (USA) Divorce à l’italienne (divorzio all’italiana) de Pietro Germi (Italie) Le plus sauvage d’entre tous (Hud) de Martin Ritt (USA) Le couteau dans l’eau (nóz w wodzie) de Roman Polanski (Pologne) La bataille de Naples (le quattro giornate di Napoli) de Nanni Loy (Italie) Le serviteur (the servant) de Joseph Losey (Royaume-Uni) Le prix d’un homme (this sporting life) de Lindsay Anderson (Royaume-Uni) Du silence et des ombres (to kill a mockingbird) de Robert Mulligan (USA)
Meilleur acteur :
Dirk Bogarde (Le serviteur (the servant) de Joseph Losey) Autres nominations :
Tom Courtenay (Billy le menteur (Billy liar) de John Schlesinger) Richard Harris (Le prix d’un homme (this sporting life) de Lindsay Anderson) Albert Finney (Tom Jones, entre l’alcôve et la potence (Tom Jones) de Tony Richardson) Hugh Griffith (Tom Jones, entre l’alcôve et la potence (Tom Jones) de Tony Richardson)
Meilleure actrice :
Rachel Roberts (Le prix d’un homme (this sporting life) de Lindsay Anderson) Autres nominations :
Julie Christie (Billy le menteur (Billy liar) de John Schlesinger) Sarah Miles (Le serviteur (the servant) de Joseph Losey) Barbara Windsor (Sparrows can’t sing – de Joan Littlewood) Edith Evans (Tom Jones, entre l’alcôve et la potence (Tom Jones) de Tony Richardson)
Meilleur acteur étranger :
Marcello Mastroianni (Divorce à l’italienne (divorzio all’italiana) de Pietro Germi) Autres nominations :
Paul Newman (Le plus sauvage d’entre tous (Hud) de Martin Ritt) Howard Da Silva (David et Lisa (David and Lisa) de Frank Perry) Jack Lemmon (Le jour du vin et des roses (days of wine and roses) de Blake Edwards) Gregory Peck (Du silence et des ombres (to kill a mockingbird) de Robert Mulligan)
Meilleure actrice étrangère :
Patricia Neal (Le plus sauvage d’entre tous (Hud) de Martin Ritt) Autres nominations :
Lee Remick (Le jour du vin et des roses (days of wine and roses) de Blake Edwards) Daniela Rocca (Divorce à l’italienne (divorzio all’italiana) de Pietro Germi) Joan Crawford (Qu’est-il arrivé à Baby Jane ? (what ever happened to Baby Jane ?) de Robert Aldrich) Bette Davis (Qu’est-il arrivé à Baby Jane ? (what ever happened to Baby Jane ?) de Robert Aldrich)
Meilleur espoir au cinéma :
Dirk Bogarde (Le serviteur (the servant) de Joseph Losey) Autres nominations :
Wendy Craig (Le serviteur (the servant) de Joseph Losey) Keir Dullea (David et Lisa (David and Lisa) de Frank Perry) Janet Margolin (David et Lisa (David and Lisa) de Frank Perry)
Meilleur scénario britannique :
John Osborne (Tom Jones, entre l’alcôve et la potence (Tom Jones) de Tony Richardson) Autres nominations :
Keith Waterhouse & Willis Hall (Billy le menteur (Billy liar) de John Schlesinger) Harold Pinter (Le serviteur (the servant) de Joseph Losey) David Storey (Le prix d’un homme (this sporting life) de Lindsay Anderson)
Meilleure photographie en noir et blanc :
Douglas Slocombe (Le serviteur (the servant) de Joseph Losey) Autres nominations :
Denys N. Coop (Billy le menteur (Billy liar) de John Schlesinger) Mutz Greenbaum (Heavens above ! – de John Boulting & Roy Boulting) Gerald Gibbs (La blonde de la station 6 (Station 6 Sahara / endstation 13 Sahara) de Seth Holt) Christopher Challis (Les vainqueurs (the victors) de Carl Foreman)
Meilleure photographie en couleur :
Ted Moore (Bons baisers de Russie (from Russia with love / Ian Fleming’s from Russia with love) de Terence Young) Autres nominations :
Arthur Ibbetson (À neuf heures de Rama (nine hours to Rama / nine hours to live) de Mark Robson) Robert Krasker (Le deuxième homme (the running man / Carol Reed’s the running man) de Carol Reed) Erwin Hillier (L’odyssée du petit Sammy (Sammy going south / a boy ten feet tall) de Alexander Mackendrick) Jack Asher (L’épée sanglante / L’épée écarlate (the scarlet blade / the crimson blade) de John Gilling) Geoffrey Unsworth (Une tahitienne au collège (Tamahine) de Philip Leacock) Jack Hildyard (Hôtel International (the V.I.P’s / International Hotel) de Anthony Asquith)
Meilleur film d’animation :
Automania 2000 – de John Halas The critic – de Ernest Pintoff
Meilleur court métrage :
Heureux anniversaire – de Pierre Etaix Autres nominations :
Snow – de Geoffrey Jones The war game – de Mai Zetterling Yachting (zeilen) de Hattum Hoving
Prix des Nations Unies :
Karami-ai – de Masaki Kobayashi Autres nominations :
La guerre est aussi une chasse / Le G.I. à la figure sale (war hunt) de Dennis Sanders
PREVIOUSBAFTA 1963 || BAFTA 1964 || BAFTA 1965NEXT
Fiche créée le 6 mars 2009 | Modifiée le 8 septembre 2011 | Cette fiche a été vue 2843 fois