CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jean Piat
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Chuck Connors



Date et Lieu de naissance : 10 avril 1921 (Brooklyn, New York, USA)
Date et Lieu de décès : 10 novembre 1992 (Los Angeles, Californie, USA)
Nom Réel : Kevin Joseph Connors

ACTEUR
Image
1956 Hot rod girl – de Leslie H. Martinson avec Lori Nelson, John Smith, Mark Andrews & Roxanne Arlen
Image
1961 Geronimo – de Arnold Laven avec Kamala Devi, Pat Conway, Armando Silvestre, Adam West & Ross Martin
Image
1968 Tuez-les tous… et revenez seul! (ammazzali tutte e torna solo) de Enzo G. Castellari avec Frank Wolff
Image
1972 Le détraqué (the mad bomber) de Bert I. Gordon avec Neville Brand, Vince Edwards & Hank Brandt

Kevin Joseph Aloysius Connors est né le 10 avril 1921, à Brooklyn dans l’Etat de New York. Fils aîné d’Alban Francis Allan Connors et de Marcella (née Londrigan), tout deux natifs d’Irlande venus s’installer au Etats-Unis au milieu des années 10. Il a un frère et une sœur. Les enfants grandissent dans le quartier de Bay Ridge, où les parents ont eu du mal à gagner leur vie pendant la Grande Dépression. La mère trouve un emploi de femme de ménage , le père reste au chômage pendant une bonne partie de la décennie, avant de trouver un poste de gardien de nuit. Elevé dans la religion catholique, il a servi comme enfant de chœur à la basilique Notre-Dame du Perpétuel Secours à Sunset Park.

Pendant sa scolarité, grâce à ses aptitudes sportives, ce bouillant jeune homme au sang irlandais devient un joueur réputé de baseball et de basket-ball. Après son engagement dans l’infanterie durant la Seconde Guerre mondiale où Chuck Connors a servi comme instructeur, il joue en professionnel avec des équipes de ligues majeures. Il devient membre de l’équipe de basket-ball des «Royals» de Rochester, de 1945 à 1946, puis de celle des «Celtics» de Boston, jusqu’en 1948.Lors d’un match à Los Angeles, il se fait remarquer pour ses bouffonneries sur le terrain par un fan de baseball également directeur de casting pour la MGM. Impressionné par ce grand gaillard d’1,95m, il le recommande à George Cukor qui l’emploie pour jouer un capitaine de la police dans la comédie «Mademoiselle Gagne-Tout» (1952) auprès de Spencer Tracy et Katharine Hepburn. Captivé par cette première expérience, il décroche de son sport professionnel et se consacre au métier d’acteur.

Avec sa carrure d’armoire à glace, Chuck Connors est voué à jouer des personnages physiques comme le shérif adjoint dans «L’auto sanglante» (1953) de Fred M. Wilcox avec Ralph Meeker et Elaine Stewart, un soldat de deuxième classe dans «Les bagarreurs du Pacifique» (1953) de Arthur Lubin avec Burt Lancaster, un entraîneur de football aux cotés de John Wayne dans «L’homme de bonne volonté» (1953), de Michael Curtiz, un tueur à gages dans «Dans les bas-fonds de Chicago» (1954) de Joseph M. Newman, un courageux soldat dans «La colline de l’enfer» (1954) de Harmon Jones et un sergent dans «Le bataillon dans la nuit» (1956) de Allan Dwan deux films sur la guerre de Corée. En 1961, Chuck Connors est propulsé vedette en incarnant le rôle du chef Apache «Geronimo» de Arnold Laven. Une belle performance qui réitère avec, entre autres, «Le sabre brisé» (1965) de Bernard McEveety, où il campe un officier de cavalerie accusé à tort de lâcheté lors d’une guerre indienne; un criminel psychotique qui terrorise sa ville en posant des bombes dans «Le détraqué» (1972) de Bert I. Gordon; le vétéran de la Seconde Guerre mondiale qui s’oppose à une brutale bande de voyous dans «Skinheads» (1989) de Greydon Clark. À sa filmographie s’ajoute une vingtaine de téléfilms et des séries pour le petit écran dont «The Rifleman», de 1958 à 1963, qui relate les aventures d’un éleveur du Far West.

L’acteur s’est marié trois fois, successivement avec Elizabeth Riddell (1948/62), la mère de ses quatre enfants, puis les actrices Kamala Devi (1963/1972) et Faith Quabius (1977/80). Gros fumeur, Chuck Connors décédé le 10 novembre 1992 au centre médical Cedars-Sinai de Los Angeles, à l’âge de 71 ans, d’un cancer du poumon aggravé par une pneumonie.

© Gary RICHARDSON

copyright
1942La sentinelle du Pacifique ( Wake Island ) de John Farrow avec Brian Donlevy
    Seulement apparition
1952Mademoiselle Gagne-Tout ( Pat and Mike ) de George Cukor avec Katharine Hepburn
Le fouet d’argent ( the silver whip ) de Harmon Jones avec Lola Albright
    Seulement apparition
1953L’homme de bonne volonté / Un homme pas comme les autres ( trouble along the way / Alma mater ) de Michael Curtiz avec Donna Reed
L’auto sanglante ( code two ) de Fred M. Wilcox avec Elaine Stewart
Les bagarreurs du Pacifique / Le bagarreur du Pacifique ( South sea woman ) de Arthur Lubin avec Virginia Mayo
L’escadrille de la dernière chance ( dragonfly squadron ) de Lesley Selander avec Barbara Britton
1954Dans les bas-fonds de Chicago ( the human jungle / the police story ) de Joseph M. Newman avec Jan Sterling
Dangereux alibi / Alibi meurtrier ( naked alibi ) de Jerry Hooper avec Gloria Grahame
1955La colline de l’enfer / Dix hommes pour l’enfer ( target zero ) de Hermon Jones avec Peggy Castle
Bonjour, Miss Dove ( good morning , Miss Dove ) de Henry Koster avec Jennifer Jones
La haine des yeux bridés / Amour sans frontière ( three stripes in the sun / the gentle sergeant ) de Ralph Murphy avec Aldo Ray
1956Walk the dark street – de Wyott Ordung avec Regina Gleason
Le bataillon dans la nuit / Le commando de la nuit ( hold back the night ) de Allan Dwan avec Mona Freeman
Hot rod girl – de Leslie H. Martinson avec Lori Nelson
Tomahawk Trail / Mark of the Apache – de Lesley Selander avec Susan Cummings
1957La femme modèle ( designing woman ) de Vincente Minnelli avec Lauren Bacall
La veuve et le tueur ( the hired gun ) de Ray Nazarro avec Anne Francis
Meurtre à petites doses / La drogue qui tue / Mort à petites doses / Vies en danger ( death in small doses ) de Joseph M. Newman avec Mala Powers
Le fidèle vagabond ( old yeller ) de Robert Stevenson avec Dorothy McGuire
Madame et son pilote / Pilotes du septième ciel ( the lady takes a flyer / a game called love / lion in the sky / wild and wonderful ) de Jack Arnold avec Lana Turner
1958Les grands espaces ( the big country ) de William Wyler avec Jean Simmons
1961Geronimo – de Arnold Laven avec Kamala Devi
1963Aventure en Floride ( Flipper ) de James B. Clark avec Luke Halpin
Pousse-toi, chérie ! / Une sacrée lune de miel ( move over, darling ) de Michael Gordon avec Doris Day
1964Synanon ( get off my back ) de Richard Quine avec Stella Stevens
1965Marqué au fer rouge ( ride beyond vengeance / night of the tiger ) de Bernard McEveety avec Joan Blondell
Le sabre brisé ( broken sabre ) de Bernard McEveety avec John Carradine
1966Blade rider, revenge of the Indians Nations – de Harry Harris, Vincent McEveety & Allen Reisner avec Burt Reynolds
1968Tuez-les tous… et revenez seul ! ( ammazzali tutte e torna solo / mátalos y vuelve / go kill everybody and come back alone / kill them all and come back alone ) de Enzo G. Castellari avec Frank Wolff
DO Once upon a wheel – de David Winters avec Paul Newman
    Seulement apparition
DO Western, italian style – de Patrick Morin avec Enzo G. Castellari
    Seulement apparition
1969Le capitaine Nemo et la ville sous-marine ( captain Nemo and the underwater city ) de James Hill avec Luciana Paluzzi
Les dynamiteros ( la spina dorsale del diavolo / the deserter ) de Burt Kennedy & Niksa Fulgosi avec Woody Strode
1970Tueur malgré lui / Latigo ( support your local gunfighter ) de Burt Kennedy avec Suzanne Pleshette
1971Baraka à Beyrouth / Du rififi à l’ambassade ( embassy / target : Embassy ) de Gordon Hessler avec Marie-José Nat
1972Les orgueilleux ( the proud and the damned / proud, damned and dead ) de Ferde Grofé Jr. avec Cesar Romero
Pancho Villa ( el desafío de Pancho Villa / vendetta ) de Eugenio Martín avec Telly Savalas
Soleil vert ( soylent green ) de Richard Fleischer avec Edward G. Robinson
Le détraqué ( the mad bomber / detective Geronimo / the police connection ) de Bert I. Gordon avec Neville Brand
1974Refroidi à 99% ( 99 and 44/100% dead / call Harry Crown ) de John Frankenheimer avec Richard Harris
1975Wolf Larsen ( il lupo dei mari / Larsen, wolf of the seven seas / the legend of sea wolf ) de Giuseppe Vari avec Barbara Bach
1978Le piège / Le motel de la terreur ( tourist trap ) de David Schmoeller avec Jocelyn Jones
1979Le jour des assassins ( day of the assassin / El día de los asesinos ) de Brian Trenchard-Smith avec Glenn Ford
Virus ( fukkatsu no hi / day of resurrection / the end / 复活之日 ) de Kinji Fukasaku avec George Kennedy
1980Las mujeres de Jeremías – de Ramón Fernández avec John Ireland
1981Target eagle / Jugando con la muerte / El mercenario – de Juan Antonio de la Loma avec Max von Sydow
1982The vals / Valley girls – de James Polakof avec Jill Carroll
Y-a-t’il enfin un pilote dans l’avion ? ( airplane II : The sequel / flying high II ) de Ken Finkleman avec Julie Hagerty
1983Afghanistan pourquoi ? ( أفغانستان لماذا ؟ ) de Abdellah Masbahi avec Irene Papas
Balboa ( rich and powerful ) de James Polakof avec Tony Curtis
1985Eroi dell’inferno – de Stelvio Massi avec Fred Williamson
1986Sakura killers – de Richard Ward avec Cara Casey
Le commando de la terreur ( terror squad ) de Peter Maris avec Brodie Greer
1987Maniac killer / Maniac / Kill and enjoy – de Andrea Bianchi avec Dora Doll
Revolution class ( summer camp nightmare / the butterfly revolution ) de Bert L. Dragin avec Charles Stratton
1988Taxi killer – de Stelvio Massi avec Van Johnson
Skinheads ( skinheads : The second coming of hate ) de Greydon Clark avec Barbara Bain
1989Face the edge / Jump / One last run – de Glenn Gebhard & Peter Winograd avec Ashley Laurence
Tuer pour vivre / Entraînés pour tuer ( trained to kill ) de H. Kaye Dyal avec Lisa Aliff
1990Le dernier vol vers l’enfer ( l’ultimo volo all’inferno / last flight to hell ) de Ignazio Dolce avec Reb Brown
Salmonberries ( Percy Adlon’s Salmonberries ) de Percy Adlon avec Rosel Zech
1991Three days to a kill – de Fred Williamson avec Bo Svenson
AUTRES PRIX :
      
    Botte d’Or aux Golden Boot Awards, USA ( 1984 )
Fiche créée le 20 septembre 2012 | Modifiée le 6 septembre 2019 | Cette fiche a été vue 4072 fois
PREVIOUSWalter Connolly || Chuck Connors || Mike ConnorsNEXT