CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Judith Magre
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Howard E. Rollins



Date et Lieu de naissance : 17 octobre 1950 (Baltimore, Maryland, USA)
Date et Lieu de décès : 8 décembre 1996 (New York, New York, USA)
Nom Réel : Howard Ellsworth Rollins Jr.

ACTEUR

C’est dans une famille afro-américaine très modeste de Baltimore, dans le Maryland, que Howard E. Rollins naît le 17 octobre 1950. Il est le plus jeune d’une fratrie de quatre enfants. Son père, Howard Rollins Sr. est métallurgiste, sa mère domestique. Après l’obtention de son diplôme de fin d’études secondaires, il envisage de faire carrière dans l’enseignement mais, à dix-sept ans, un ami le convainc de participer au casting de la pièce «Des souris et des hommes» de John Steinbeck qui doit se jouer dans un théâtre local. Il décroche le rôle et, au fil des représentations, il affirme un talent certain. Il intègre alors l’Université de Towson Maryland où il étudie le théâtre.

En 1974, Howard E. Rollins s’installe à New York avec la ferme intention de se faire un nom. Il fait ses débuts professionnels sur scènes dans des pièces off-Broadway. On le voit également à Broadway dans «We interrupt this program...» (1975) de Norman Krasna, «The mighty gents» (1978) de Richard Wesley et «G.R. Point» (1979) de David Berry. Entre-temps, le jeune comédien fait ses premiers pas devant les caméras, notamment dans «King» (1978) une minisérie sur la vie de Martin Luther King incarné par Paul Winfield et dans «Racines 2» (1979) suite de la série de 1977 qui a marqué toute une génération de téléspectateurs, adaptation du roman de Alex Haley (récompensé par le prix Pulitzer en 1977), qui retrace la saga d’une famille d’esclaves africains.

Pour le cinéma, c’est en 1981 que tout commence quand Howard E. Rollins est choisi pour «Ragtime» de Milos Forman où il interprète Coalhouse Walker Jr., pianiste qui va se lancer dans une terrible vengeance suite à son refus de soumission et au meurtre de sa femme par des pompiers blancs. Pour son interprétation il est nommé deux fois aux Golden Globes et pour l’Oscar du meilleur second rôle masculin. Dans ce film, il partage l’affiche avec James Cagney, légende hollywoodienne qui joue ici son dernier rôle. En 1984, son personnage d’avocat chargé d’enquêter sur le meurtre d’un soldat noir dans une caserne où règne une terrible ségrégation raciale dans «Soldier’s story» de Norman Jewison, lui vaut les louanges de la critique. Il est désormais une valeur sure des années 1980. C’est la télévision qui va le rendre extrêmement populaire avec sa brillante interprétation de l’inspecteur Virgil Tibbs dans «In the heat of the night» (1988/94), une série policière basée sur le film du même nom de 1967. Howard E. Rollins reprend ici le rôle de Sidney Poitier et Carroll O’Connor celui de Rod Steiger.

Mais déjà l’acteur se bat avec ses démons. Howard E. Rollins se livre de plus en plus aux abus d’alcool et de produits stupéfiants. En 1988, pendant le tournage de la série en Louisiane, il est arrêté pour possession de cocaïne. En 1992, il plaide coupable pour conduite sous l’influence de drogues et se voit condamné à deux jours de prison. Même délit en 1993 mais cette fois il passe un mois sous les verrous. Il tente plusieurs cures de désintoxication sans grand succès. Ingérable, il perd son rôle dans «In the heat of the night» et n’est pas retenu pour la série «New York Police Blues». En 1995, il interprète un alcoolique dans «Drunks» de Peter Cohn. Alors que l’acteur semble reprendre sa vie en main, les médecins lui diagnostiquent un lymphome en octobre 1996, il meurt six semaines plus tard, le 8 décembre, au St. Luke’s-Roosevelt Hospital Center de New York. Il avait seulement quarante-six ans.

© Pascal DONALD

copyright
1981Ragtime – de Milos Forman avec James Cagney
1982The house of god – de Donald Wrye avec Bess Armstrong
1984Soldier’s story ( a soldier’s story ) de Norman Jewison avec Denzel Washington
1989On the block – de Steve Yeager avec Marilyn Jones
1994Drunks – de Peter Cohn avec Amanda Plummer
Fiche créée le 3 juillet 2013 | Modifiée le 3 juillet 2013 | Cette fiche a été vue 2389 fois
PREVIOUSGeorges Rollin || Howard E. Rollins || Robert RollisNEXT