CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Patrick Guillemin
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jacques Monod



Date et Lieu de naissance : 21 août 1918 (Casablanca, Maroc)►
Date et Lieu de décès : 25 décembre 1985 (Paris, France)►
Nom Réel : Jacques Monod

ACTEUR

Jacques Monod est né à le 21 août 1918, à Casablanca, au Maroc où son père exerce, au grade de colonel, la vénérable profession de vétérinaire militaire. C’est toutefois au collège Saint-Stanislas de Paris qu’il termine ses études, envisageant un moment de faire l’Ecole de Saint-Cyr.

Dégagé de ses obligations militaires, le jeune homme rentre au Maroc où il ne tarde pas à se diriger vers le monde du spectacle. Bien humblement, il débute en interprétant des pièces à la radio marocaine avant de fonder une petite compagnie théâtrale locale. Mais la guerre arrive: Jacques Monod est blessé lors des combats de Monte Cassino (1944).

En 1945, Jacques Monod s’installe définitivement en France où, retenu par Louis Jouvet, il tient son premier rôle important au Théâtre de l’Athénée, la même année, dans «La folle de Chaillot» de Jean Giraudoux, aux côtés de Marguerite Moreno dans le rôle titre. Il joue les grands auteurs: Luigi Pirandello, Paul Claudel et Jules Romains. Il reste aux côtés du maître jusqu’au décès de celui-ci, en 1951. De 1952 à 1957, il devient alors l’assistant du metteur en scène de théâtre Jean Mercure.

C’est encore Louis Jouvet qui le fait débuter au cinéma à ses cotés, lui permettant d’obtenir un petit rôle, celui du premier tambour Albos, dans «Knock» de Guy Lefranc (1950). Jacques Monod n’aborde toutefois véritablement le septième art que vers le milieu des années cinquante, notamment avec «Je reviendrai à Kandara» (1956) auprès de Daniel Gélin et Bella Darvi, «Les grandes familles» (1958) avec Jean Gabin et Pierre Brasseur, «Les 400 coups» (1958) de François Truffaut, etc.

Dans les années soixante, on peut voir Jacques Monod dans bon nombre de films, tenant des rôles plus ou moins importants, alternant, avec le même bonheur, les comédies: «Le bateau d’Émile» (1961) de Denys de La Patellière, «Les Livreurs» (1961) de Jean Girault, «Blague dans le coin» (1963) de Maurice Labro, et les drames: «La mort de Belle» (1960) de Edouard Molinaro, «Le septième juré» (1962) de Georges Lautner, «Thérèse Desqueyroux» (1962) de Georges Franju, «Le glaive et la balance » (1963) de André Cayatte. Incarnant impeccablement les notables (juges, avocats, militaires...), sa silhouette est devenue familière aux spectateurs des salles obscures, d’autant plus que ses apparitions à la télévision se multiplient: «La cousine Bette» (1964) et «Les illusions perdues » (1966) d’après Honoré de Balzac, «Vidocq» (1967) de Marcel Bluwal, «Les compagnons de Baal» (1968) de Pierre Prévert, etc.

Au tournant des années soixante-dix, le cinéma néglige de plus en plus les seconds rôles. Jacques Monod sera victime de cette politique économique préjudiciable à la qualité de notre production. Mais il lui restait la télévision et le théâtre. Il fait une dernière apparition pour le grand écran, en 1982, dans le role d’un directeur de théâtre pour «Sandy», aux côtés de Michel Galabru.

Déjà oublié des téléspectateurs, Jacques Monod décède le 25 décembre 1985, victime d’une crise cardiaque, à Paris. Son corps repose désormais au cimetière de Bagneux.

© Philippe PELLETIER – Source Christian GRENIER

copyright
1946Un flic – de Maurice de Canonge avec Suzy Carrier
1950Knock – de Guy Lefranc avec Louis Jouvet
1951Un grand patron – de Yves Ciampi avec Pierre Fresnay
1956Je reviendrai à Kandara – de Victor Vicas avec Bella Darvi
1957Thérèse Étienne – de Denys de La Patellière avec Françoise Arnoul
1958Les grandes familles – de Denys de La Patellière avec Jean Gabin
Les 400 coups / Les quatre cents coups – de François Truffaut avec Jean-Pierre Léaud
Un témoin dans la ville – de Edouard Molinaro avec Lino Ventura
1959125 Rue Montmartre – de Gilles Grangier avec Dora Doll
La verte moisson – de François Villiers avec Dany Saval
Rue des Prairies – de Denys de La Patellière avec Marie-José Nat
1960Le président – de Henri Verneuil avec Bernard Blier
La mort de Belle – de Edouard Molinaro avec Alexandra Stewart
1961Les livreurs – de Jean Girault avec Francis Blanche
Les ennemis – de Edouard Molinaro avec Roger Hanin
Les amours célèbres – de Michel Boisrond avec Brigitte Bardot
    Segment « Agnès Bernauer »
Le bateau d’Émile / Le homard flambé – de Denys de La Patellière avec Pierre Brasseur
Les nouveaux aristocrates – de Francis Rigaud avec Paul Meurisse
1962Le petit garçon de l’ascenseur – de Pierre Granier-Deferre avec Mireille Nègre
Thérèse Desqueyroux / Thérèse – de Georges Franju avec Emmanuelle Riva
Les sept péchés capitaux – de Philippe de Broca, Claude Chabrol, Jacques Demy, Sylvain Dhomme, Max Douy, Jean-Luc Godard, Eugène Ionesco, Edouard Molinaro & Roger Vadim avec Dany Saval
    Segment « L’envi » de Edouard Molinaro
Le septième juré – de Georges Lautner avec Danièle Delorme
Pourquoi Paris ? – de Denys de La Patellière avec Charles Aznavour
La loi des hommes – de Charles Gérard avec Micheline Presle
Et Satan conduit le bal – de Grisha Dabat avec Catherine Deneuve
Les bonnes causes – de Christian-Jaque avec Marina Vlady
1963Le meurtrier – de Claude Autant-Lara avec Gert Froebe
Le glaive et la balance – de André Cayatte avec Anthony Perkins
Blague dans le coin – de Maurice Labro avec Fernandel
Mort, où est ta victoire ? – de Hervé Bromberger avec Laurent Terzieff
À couteaux tirés – de Charles Gérard avec Petula Clark
La vie conjugale : Françoise / Françoise ou la vie conjugale – de André Cayatte avec Marie-José Nat
La vie conjugale : Jean-Marc / Jean-Marc ou la vie conjugale – de André Cayatte avec Jacques Charrier
Germinal – de Yves Allégret avec Jean Sorel
Une ravissante idiote – de Edouard Molinaro avec Brigitte Bardot
1964Le gros coup – de Jean Valère avec Hardy Krüger
Requiem pour un caïd – de Maurice Cloche avec Bernard Lajarrige
Voir Venise et crever / Agent spécial à Venise – de André Versini avec Sean Flynn
La fabuleuse aventure de Marco Polo ( Marco the magnificent / le meravigliose avventure di Marco Polo / Marko Polo ) de Noel Coward & Denys de La Patellière avec Anthony Quinn
Coplan prend des risques / Coplan agent 005 – de Maurice Labro avec Virna Lisi
Le ciel sur la tête – de Yves Ciampi avec Marcel Bozzuffi
1965Par un beau matin d’été – de Jacques Deray avec Jean-Paul Belmondo
Mademoiselle – de Tony Richardson avec Jeanne Moreau
Roger la honte / La vengeance de Roger la honte ( trappola per l’assassino ) de Riccardo Freda avec Irene Papas
1966La curée – de Roger Vadim avec Jane Fonda
Le chien fou – de Eddy Matalon avec Claude Brasseur
Soleil noir – de Denys de La Patellière avec Michèle Mercier
1967L’étranger ( lo straniero / amare per vivere ) de Luchino Visconti avec Marcello Mastroianni
La gloire des canailles / De la gloire à l’enfer ( dalle Ardenne all’inferno /…und morgen fahrt zur hölle ) de Alberto de Martino avec Curd Jürgens
Caroline Chérie – de Denys de La Patellière avec France Anglade
1968Sous le signe du taureau – de Gilles Grangier avec Suzanne Flon
Les hors-la-loi ( al kharijun an al qanum / الخارجون عن القانون ) de Tewfik Fares avec Jean Bouise
1970Sapho / Sapho ou la fureur d’aimer – de Georges Farrel avec Dawn Addams
Le distrait – de Pierre Richard avec Marie-Christine Barrault
1971Les malheurs d’Alfred / Les malheurs d’Alfred ou après la pluie... Le mauvais temps – de Pierre Richard avec Anny Duperey
1972Sans sommation – de Bruno Gantillon avec Maurice Ronet
La balançoire à minouches / Un tueur, un flic, ainsi soit-il... – de Jean-Louis van Belle avec Paul Frankeur
1973Deux hommes dans la ville – de José Giovanni avec Alain Delon
Lucky Luciano ( a proposito Lucky Luciano / Re Lucky Luciano ) de Francesco Rosi avec Gian Maria Volonté
1974Maître Pygmalion / Pygmalion ou comment devenir une bonne vendeuse – de Hélène Durand & Jacques Nahum avec Claude Jade
1975On a retrouvé la septième compagnie – de Robert Lamoureux avec Pierre Mondy
Oublie-moi, Mandoline – de Michel Wynn avec Suzy Delair
1976Le locataire ( the tenant ) de Roman Polanski avec Isabelle Adjani
L’arriviste – de Samy Pavel avec Anicée Alvina
1979Le temps des vacances – de Claude Vital avec Nathalie Delon
Les malheurs d’Octavie – de Roland Urban avec Roger Carel
1980Cherchez l’erreur – de Serge Korber avec Marthe Villalonga
1981La gueule du loup – de Michel Léviant avec Miou-Miou
Le bahut va craquer – de Michel Nerval avec Darry Cowl
1982Sandy / On craque... Sandy / On craque – de Michel Nerval avec Michel Galabru
Fiche créée le 4 avril 2006 | Modifiée le 18 mars 2018 | Cette fiche a été vue 10614 fois
PREVIOUSYvonne Monlaur || Jacques Monod || Marilyn MonroeNEXT