CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jeff Donnell
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Marcel Maréchal



Date et Lieu de naissance : 25 décembre 1937 (Lyon, France)►
Date et Lieu de décès : 12 juin 2020 (Paris, France)►
Nom Réel : Marcel Louis Noël Maréchal

ACTEUR
Image
1979 I... comme Icare – de Henri Verneuil avec Yves Montand, Michel Albertini & Roland Amstutz
Image
1986 Il y a maldonne – de John Berry avec Clovis Cornillac, Luc Thuillier, Jacques Martial & Myriam Boyer
Image
1990 Simple mortel – de Pierre Jolivet avec Philippe Volter, Nathalie Roussel, Christophe Bourseiller & Arlette Thomas
Image
1992 Fanfan – de Alexandre Jardin avec Sophie Marceau, Vincent Perez, Marine Delterme & Gérard Séty

Marcel Maréchal est né le 25 décembre 1937 à Lyon. Attiré par le cinéma, il souhaite se présenter au concours de l’IDEHC, mais renonce pour des raisons financières et s’inscrit à la Faculté de droit de Lyon. En 1958, il fonde avec d’autres étudiants la Compagnie du Cothurne. En 1960, cette compagnie s’installe dans un théâtre de poche, situé rue des Marronniers à Lyon, que Roger Planchon vient de quitter pour créer le TNP à Villeurbanne. Au sein de cette troupe, qui devient rapidement professionnelle, il monte des pièces d’auteurs contemporains (Anouilh, Obaldia, Audiberti ou Becket) et fait débuter des acteurs comme Catherine et Pierre Arditi ou Maurice Bénichou. En 1968, la compagnie s’installe au Théâtre du Huitième qui devient Centre dramatique national en 1972. La Compagnie du Cothurne est invitée au Festival d’Avignon, en 1974, où elle présente trois spectacles dans la Cour d’honneur du Palais des Papes. En 1975, il prend la succession de Antoine Bourseiller au Théâtre du Gymnase à Marseille qui ferme ses portes pour des raisons de vétusté en 1980. Avec François Bourgeat, il fonde La Criée, Théâtre National de Marseille où il monte des pièces de David Mamet ou Sam Shepard. Parallèlement, il crée avec Jacques Angeniol le «Théâtre hors les murs», structure destinée à aller au-devant du public.

En 1995, Marcel Maréchal prend la direction de la direction au Théâtre du Rond-Point à Paris. Il met en scène deux pièces de «La trilogie Coûfontaine» de Paul Claudel avec Evelyne Bouix et Marie-France Pisier, adapte «Les enfants du paradis» de Jacques Prévert avec Garance Clavel ou dirige Michel Duchaussoy et Jean-Marc Thibault dans «Glengarry Glen Ross» de David Mamet. En 2001, il quitte Théâtre du Rond-Point pour la direction des «Tréteaux de France» fondés par Jean Danet. En 2010, Francis Huster nommé à la direction des Tréteaux de France décide de renoncer à cette mission pour créer sa troupe. Il accepte de prolonger son mandat avant la nomination de Robin Renucci pour lui succéder. En tant que comédien, il est à plusieurs reprises le partenaire de Pierre Arditi dans «Dom Juan» (1988) de Molière, «Maître Puntila et son valet» (1990) de Bertolt Brecht, «En attendant Godot» (1996) de Samuel Becket ou «Rêver peut-être» (1999) de Jean-Claude Grumberg.

Accaparé par ses activités théâtrales, Marcel Maréchal est sollicité tardivement au cinéma. Il intègre la distribution de «I… comme Icare» (1979) de Henri Verneuil auprès de Yves Montand. Il obtient un second rôle dans un premier film à l’audience confidentielle «Instants de vie / Instincts de femme» (1980) de Claude Othnin-Girard où il interprète le mari de Dominique Laffin. Sa composition la plus notable demeure celle du père de Sophie Marceau dans «Fanfan» (1992) de Alexandre Jardin. Pour son dernier rôle, il est dirigé par Marcel Bluwal dans «Le plus beau métier du monde» (1997), inspiré du tournage du film «Mermoz» (1942) de Louis Cuny, avec Robert Hugues-Lambert, acteur mort en déportation à cause de sa liaison avec un officier allemand. À la télévision, il participe à des épisodes de séries comme «Julien Fontanes, magistrat» avec Jacques Morel, «Navarro» avec Roger Hanin ou «Nestor Burma» avec Guy Marchand. Il participe à des adaptations de Marcel Pagnol par Nicolas Ribowski avec Roger Hanin. Il interprète le rôle du Marquis Castan de Venelles dans «La femme du boulanger» (1998) ou du Docteur dans «La trilogie marseillaise: César-Fanny-Marius» (1999). Marcel Maréchal décède le 12 juin 2020, à l’âge de 82 ans à Paris, des suites d’une fibrose pulmonaire.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1967 CM Trotsky – de Jacques Kébadian avec Patrice Chéreau
1979I... comme Icare – de Henri Verneuil avec Yves Montand
1980Instants de vie / Instinct de femme – de Claude Othin-Girard avec Dominique Laffin
1986Il y a maldonne – de John Berry avec Myriam Boyer
1990Simple mortel – de Pierre Jolivet avec Nathalie Roussel
1992Fanfan / Fanfan & Alexandre – de Alexandre Jardin avec Sophie Marceau
1997Le plus beau pays du monde – de Marcel Bluwal avec Marianne Denicourt
Fiche créée le 12 juin 2020 | Modifiée le 7 juillet 2020 | Cette fiche a été vue 244 fois
PREVIOUSLana Marconi || Marcel Maréchal || Leny MarenbachNEXT