CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Evelyn Keyes
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Marie Laforêt



Date et Lieu de naissance : 5 octobre 1939 (Soulac-sur-Mer, France)
Date et Lieu de décès : 2 novembre 2019 (Genolier, Suisse)
Nom Réel : Maïtène Marie Brigitte Doumenach

ACTRICE
Image
1959 Plein soleil – de René Clément avec Alain Delon, Maurice Ronet, Erno Crisa & Frank Latimore
Image
1960 La fille aux yeux d’or – de Jean-Gabriel Albicocco avec Paul Guers, Françoise Prévost & Françoise Dorléac
Image
1962 Le rat d’Amérique – de Jean-Gabriel Albicocco avec Charles Aznavour, Franco Fabrizi & Sara Gimenez
Image
1984 Le pactole – de Jean-Pierre Mocky avec Richard Bohringer, Patrick Sébastien & Roland Blanche

Marie Laforêt est née Maïtèna Marie Brigitte Douménach, le 5 octobre 1939 à Soulac-sur-Mer en Gironde. Elle connaît une petite enfance douloureuse, grandissant dans le chaos de la Seconde Guerre mondiale alors que son père, Jean Douménach mathématicien et chercheur au CNRS, est prisonnier en Allemagne. Avec sa sœur Alexandra et sa mère Marie Louise (née Saint Guily), elle connait beaucoup de privations, mais surtout ce fait sinistre qu’elle révèle en 1998, quand à l’age de trois ans, elle subit par un voisin une agression sexuelle à plusieurs reprises, un épisode tragique qui la marquera longtemps, des faits qu’il lui fut impossible de parler pendant des décennies.

Après la Guerre, son père installe la famille à Valenciennes, puis à Paris où Marie fait ses études au lycée Jean de La Fontaine. C’est en participant à des pièces scolaires qu’elle découvre sa passion artistique. En 1959, elle remporte la première place à un concours intitulé «Naissance d’une étoile», organisé par Europe 1. C’est René Clément qui utilise sa beauté, son regard et sa voix pour en faire la maîtresse du séduisant Maurice Ronet face à Alain Delon dans l’ambiance délétère du thriller «Plein soleil» (1959). En 1961, elle épouse Jean-Gabriel Albicocco. Sous sa direction, elle tourne «La fille aux yeux d’or», triangle érotique de deux femmes et un homme, avec Paul Guers et Françoise Prévost, et «Le rat d’Amérique» (1962) avec Charles Aznavour, où en affrontant la misère ils mettent en danger leur vie amoureuse. Elle donne la réplique à Jean-Claude Brialy dans la comédie «Cent briques et des tuiles» (1964) de Pierre Grimblat. Belle romancière délurée auprès de Jean-Paul Belmondo dans «Flic ou voyou» (1978), elle devient son épouse dans «Joyeuses Pâques» (1984), deux films de Georges Lautner. Pour son dernier rôle majeur elle incarne l’épouse névrosée de Victor Lanoux, qui ruine sa vie familiale avec une prostituée interprétée par Pauline Lafont, dans le mélodrame de Sylvain Madigan «Sale destin» (1986).

Rebelle, libertaire et gouailleuse, Marie Laforêt est dotée d’une voix vibrante et envoûtante, qui lui permet de se lancer dans la chanson. En 1963, elle interprète «Les vendanges de l’amour» signé Danyel Gérard. Fort de ce succès, elle enchaîne avec entre autres «Ivan, Boris et moi», «Viens sur la montagne», «Viens Viens». Puis elle oriente sa carrière musicale avec des titres puisés dans les folklores anglo-américain comme «Manchester et Liverpool» une adaptation de «Paint it black» des Rolling Stones; «La voix du silence», version française de «Sounds of silence» de Simon and Garfunkel; elle rend hommage aux Beatles avec «Il a neigé sur Yesterday», où encore «Blanche nuit de satin» une reprise de «Nights in white satin» des Moody Blues. C’est dans cet état d’esprit qu’elle se produit sur les scènes du monde entier, jusqu’en 2005, n’hésitant pas à chanter dans plusieurs langues. Présente aussi à la télévision et au théâtre, Marie Laforêt quitte le monde artistique en 2009 et se retire en Suisse. De 1978 à 1981, elle tient une galerie d’art et exerce aussi la profession de commissaire-priseur. Elle passe les années suivantes à écrire des chansons et publier quelques livres dont deux livres de recettes.

Mariée et divorcée à cinq reprises. Marie Laforêt est mère de trois enfants: Lisa et Jean-Mehdi-Abraham, tous deux nés de son union avec l’homme d’affaire Judas Azuelos, et Eve-Marie-Deborah, fille d’Alain Kahn-Sriber. La fille aux yeux d’or est décédée en Suisse le 2 novembre 2019.

© Gary RICHARDSON

copyright
1959Plein soleil – de René Clément avec Alain Delon
1960Saint-Tropez Blues – de Marcel Moussy avec Jacques Higelin
    + chansons
La fille aux yeux d’or – de Jean-Gabriel Albicocco avec Paul Guers
1961Les amours célèbres – de Michel Boisrond avec Jean Desailly
    Segment « Les comédiennes »
Léviathan / La nuit du péché – de Léonard Keigel avec Louis Jourdan
1962À cause, à cause d’une femme – de Michel Deville avec Jacques Charrier
Le rat d’Amérique – de Jean-Gabriel Albicocco avec Charles Aznavour
1963Cherchez l’idole – de Michel Boisrond avec Eddy Mitchell
    Seulement apparition
1964La chasse à l’homme – de Edouard Molinaro avec Claude Rich
Cent briques et des tuiles – de Pierre Grimblat avec Jean-Claude Brialy
Des filles pour l’armée ( le soldatesse ) de Valerio Zurlini avec Tomas Milian
1965Marie-Chantal contre de docteur Kha – de Claude Chabrol avec Serge Reggiani
1966Diamant d’as / Valets de carreau ( jack of diamonds ) de Don Taylor avec Joseph Cotten
1967Le treizième caprice – de Roger Boussinot avec Pierre Brice
1969Clérambard – de Yves Robert avec Philippe Noiret
    Seulement chansons
1972Le petit Poucet – de Michel Boisrond avec Jean-Pierre Marielle
1977Le dernier amant romantique – de Just Jaeckin avec Thierry Lhermitte
    Seulement chansons
1978Flic ou voyou – de Georges Lautner avec Jean-Paul Belmondo
1982Les diplômés du dernier rang – de Christian Gion avec Patrick Bruel
Que les gros salaires lèvent le doigt !!! – de Denys Granier-Deferre avec Jean Poiret
1983Les morfalous – de Henri Verneuil avec Michel Constantin
1984Joyeuses Pâques – de Georges Lautner avec Sophie Marceau
Le pactole – de Jean-Pierre Mocky avec Richard Bohringer
1985Tangos, l’exil de Gardel ( tangos, el exilio de Gardel ) de Fernando E. Solanas avec Philippe Léotard
1986Sale destin – de Sylvain Madigan avec Victor Lanoux
1987Fucking Fernand – de Gérard Mordillat avec Jean Yanne
Il est génial papy ! – de Michel Drach avec Guy Bedos
1988La folle journée ou le mariage de Figaro – de Roger Coggio avec Michel Galabru
1989L’avare ( l’avaro ) de Tonino Cervi avec Christopher Lee
Présumé dangereux – de Georges Lautner avec Robert Mitchum
1990Una fredda mattina di maggio – de Vittorio Sindoni avec Gabriele Ferzetti
1991Tous les hommes de Sara ( tutti gli uomini di Sara ) de Giampolo Tescari avec Giulio Scarpati
1994Ainsi soit-elles / Femmes – de Lisa Alessandrin & Patrick Alessandrin avec Vincent Cassel
Dis moi oui… – de Alexandre Arcady avec Jean-Hughes Anglade
A che punto è la notte – de Nanni Loy avec Max von Sydow
1995Tykho Moon – de Enki Bilal avec Michel Piccoli
1996Héroïnes – de Gérard Krawczyk avec Saïd Taghmaoui
La poussette infernale – de Anémone avec Pascal Légitimus
1997C’est la tangente que je préfère – de Charlotte Silvera avec Georges Corraface
2000 CM Jeux pour mourir – de Bruno Romy avec Patrick Bouchitey
1998Emporte-moi – de Léa Pool avec Miki Manojlovic
    Seulement chansons
2006Ricky Bobby, roi du circuit ( Talladega nights : The ballad of Ricky Bobby ) de Adam McKay avec Will Ferrell
    Seulement chansons
2007Les bureaux de dieu – de Claire Simon avec Michel Boujenah
2008LOL [laughing out loud] ® – de Lisa Azuelos avec Sophie Marceau
    Seulement chansons
Fiche créée le 3 novembre 2019 | Modifiée le 10 novembre 2019 | Cette fiche a été vue 371 fois
PREVIOUSRita Lafontaine || Marie Laforêt || Louise LagrangeNEXT