CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Mario Ausonia
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Roldano Lupi



Date et Lieu de naissance : 8 février 1909 (Milan, Italie)
Date et Lieu de décès : 14 août 1989 (Rome, Italie)
Nom Réel : Roldano Squassoni-Lupi

ACTEUR

Fils de Domenico Squassoni-Lupi, un inspecteur des douanes qui se recyclera dans la construction de bâtiments, et de son épouse Maria née Tardiani, Roldano Lupi vient au monde le 8 février 1909 à Milan. Il grandit dans cette belle capitale de la région lombarde. Diplômé en comptabilité, il occupe son temps libre à jouer la comédie avec des troupes de théâtre amateur.

C’est relativement tard, à presque trente ans, que Roldano Lupi va se consacrer totalement à sa carrière de comédien quand il a l’opportunité de rejoindre la compagnie de Kiki Palmer. Fort de cette expérience, il travaille ensuite pour la compagnie de Guglielmo Giannini puis celle de Ruggero Ruggeri et Dina Galli en 1942. Lors de la saison 1943/44, il se produit dans le cirque équestre Za-bum. En 1944, avec la troupe de Anna Magnani et Carlo Ninchi, il joue au théâtre Quirino de Rome des pièces de Maxime Gorki et de Armand Salacrou. En 1945, Alessandra Blasetti le met en scène au Théâtre des Arts dans l’adaptation italienne de «Time and the Conways» de J.B. Priestley et il retrouve Anna Magnani pour «Anna Christie» de Eugene O’Neill au Teatro Eliseo.

Entre-temps, son talent et son physique de jeune premier sont mis à contribution dans des œuvres cinématographiques. En 1941, Roldano Lupi débute à l’écran en amant cynique et égoïste de María Denis dans «Sissignora» un drame romantique réalisé par Ferdinando Maria Poggioli qui devient son ami. Le cinéaste l’emploie à nouveau dans trois autres productions avant de se suicider en 1945. L’acteur devient très vite un acteur de premier plan et tourne dans une quinzaine de productions pendant la Seconde Guerre Mondiale. On le voit notamment dans «On ne peut pas revenir en arrière» (1943) de Alessandro Blasetti, «Dernier amour» (1943) de Gianni Franciolini avec la Française Jacqueline Laurent, «La porte du ciel» (1944) de Vittorio De Sica ou «Le témoin» (1945) de Pietro Germi. Est-ce son allure un peu trop guindée ou ses rôles d’amants jaloux, d’homme sans scrupules, prêt à tout pour de l’argent, ou de personnages proche de la folie, jamais il ne sera vraiment une grande vedette, le public transalpin lui préférant Massimo Girotti, Amedeo Nazzari, Fosco Giachetti et Andrea Checchi.

Après la guerre, le parcours à l’écran de Roldano Lupi s’oriente vers des personnages de second plan qui lui permettent de jouer les faire-valoir à quelques stars américaines comme Errol Flynn, Rhonda Fleming, Yvonne De Carlo, Jack Palance et Gordon Scott. Il apparaît ainsi dans une quarantaine de productions jusqu’au milieu des années 1960, principalement des films d’aventures, de cape et d’épée ou des péplums où il joue des méchants à merveille. En 1951, il revient sur scène avec la compagnie de Guido Salvani et travaille pour des émissions radiophoniques. Il se spécialise également dans le doublage où il va, avec tout autant de talent, prêter sa voix à Walter Pidgeon, George Raft, Raymond Massey, Leo Genn, George Montgomery et le célèbre cowboy-acteur Roy Rogers. La fin de sa carrière est définitivement consacrée à la télévison, majoritairement pour des séries à succès. Après un dernier rôle en 1978, dans un épisode réalisé par Alessandro Blasetti de la télésuite «Racconti di fantascienza», Roldano Lupi se retire. Alors qu’il ne faisait plus parler de lui depuis une dizaine d’années, l’acteur s’éteint discrètement le 14 août 1989 à Rome. Il était marié avec la comédienne vénitienne Pina Bertoncello.

© Pascal DONALD

copyright
1941Oui Madame ( Sissignora ) de Ferdinando Maria Poggioli avec María Denis
1942Jalousie ( gelosia ) de Ferdinando Maria Poggioli avec Luisa Ferida
Giacomo l’idealista – de Alberto Lattuada avec Marina Berti
Il cappello da prete – de Ferdinando Poggioli avec Lida Baarova
1943Sogno d’amore – de Ferdinando Maria Poggioli avec Miriam di San Servolo
Dernier amour ( addio, amore ) de Gianni Franciolini avec Jacqueline Laurent
On ne peut pas revenir en arrière ( nessumo torna indietro ) de Alessandro Blasetti avec Valentina Cortese
Le passé qui tue / La flèche dans le flanc ( la freccia nel fianco ) de Alberto Lattuada avec Mariella Lotti
1944Circo equestre za-bum – de Mario Mattoli avec Carlo Ninchi
    Segments « Galop finale al circo », « Contatto telefonici » & « Gelosia »
La porte du ciel ( la porta del cielo ) de Vittorio De Sica avec María Mercader
Vivere ancora – de Nino Giannini avec Gino Cervi
1945I dieci comandamenti – de Giorgio Walter Chili avec Delia Orman
    Segment « Non ammazzare »
Umanità – de Jack Salvatori avec Dina Sassoli
Tempesta d’anime – de Giacomo Gentilomo avec Vera Carmi
Le témoin ( il testimone ) de Pietro Germi avec Marina Berti
Malia – de Giuseppe Amato avec Anna Proclemer
1946L’adultera – de Duilio Coletti avec Clara Calamai
Fiacre 13 / Le fiacre n° 13 ( il fiacre N. 13 ) de Raoul André & Mario Mattoli avec Ginette Leclerc
    Segments « Delitto » & « Castigo »
Pian delle stelle – de Giorgio Ferroni avec Rubi d’Alma
1947Le crime de Giovanni Episcopo ( il delitto di Giovanni Episcopo ) de Alberto Lattuada avec Yvonne Sanson
Le diable blanc ( il diavolo bianco ) de Nunzio Malasomma avec Lea Padovani
El alarido / L’urlo – de Ferruccio Cerio avec Elli Parvo
1948Giudicatemi ! – de Giorgio Cristallini avec Pina Renzi
L’homme au gant gris ( l’uomo dal guanto grigio ) de Camillo Mastrocinque avec Annette Bach
1949Altura – de Mario Sequi avec Eleonora Rossi Drago
Le chevalier de la révolte ( vespro siciliano ) de Giorgio Pastina avec Steve Barclay
Plus fort que la haine ( duello senza onore ) de Camillo Mastrocinque avec Massimo Girotti
1950Folie de femme / Amour sans espoir / Amour coupable (l’edera ) de Augusto Genina avec Columba Domínguez
Les loups chassent la nuit ( la ragazza di Trieste ) de Bernard Borderie avec Carla Del Poggio
1952Heureuse époque ( altri tempi ) de Alessandro Blasetti avec Elisa Cegani
    Segment « La morsa »
Amour et jalousie / La flamme ( la fiammata ) de Alessandro Blasetti avec Delia Scala
Koenigsmark – de Solange Térac avec Silvana Pampanini
Cour martiale ( il segreto delle tre punte ) de Carlo Ludovico Bragaglia avec Massimo Girotti
1953Phryné, courtisane d’Orient ( Frine, cortigiana d’Oriente ) de Mario Bonnard avec Tamara Lees
La campana di San Giusto – de Mario Amendola & Ruggero Maccari avec Gaby André
Le maître de Don Juan ( il maestro di Don Giovanni / crossed swords ) de Milton Krims & Vittorio Vassarotti avec Errol Flynn
Le voiturier du Mont Cenis ( il vetturale del Moncenicio ) de Guido Brignone avec Virna Lisi
1954La Castiglione ( la contessa di Castiglione / the contessa’s secret ) de Georges Combret avec Yvonne De Carlo
La maison du souvenir ( Casa Ricordi ) de Carmine Gallone avec Micheline Presle
La courtisane de Babylone / Sémiramis, esclave et reine ( la cortigiana de babilonia / the queen of Babylon ) de Carlo Ludovico Bragaglia avec Rhonda Fleming
D’Artagnan, chevalier de la reine ( i cavalieri della regina ) de Mauro Bolognini avec Jeffrey Stone
L’ange du péché ( l’angelo del peccato ) de Leonardo De Mitri & Vittorio Carpignano avec Gaby André
1955L’affaire des poisons – de Henri Decoin avec Viviane Romance
1959Lui, lei e il nonno – de Anton Giulio Majano avec Yvonne Furneaux
1960Ivan le conquérant ( le sette sfide ) de Primo Zeglio avec Elaine Stewart
Les mongols ( i mogoli ) de André De Toth, Riccardo Freda & Leopoldo Savona avec Anita Ekberg
Le boucanier des îles ( il giustiziere dei mari / avenger of the seven seas ) de Domenico Paolella avec Michèle Mercier
1961Le géant de Metropolis ( il gigante di Metropolis / the giant of Metropolis ) de Umberto Scarpelli avec Gordon Mitchell
Le comte de Monte Cristo – de Claude Autant-Lara avec Louis Jourdan
L’île aux filles perdues ( le prigioniere dell’isola del diavolo ) de Domenico Paolella avec Guy Madison
1963Kali Yug, le mystère du temple hindou ( il mistero del tempio indiano ) de Mario Camerini avec Claudine Auger
Kali Yug, déesse de la vengeance ( Kali Yug, la dea della vendetta ) de Mario Camerini avec Senta Berger
L’enfer de Gengis Khan / Maciste dans l’enfer de Gengis Khan ( Maciste nell’inferno di Gengis Khan ) de Domenico Paolella avec Mark Forest
1964Le colosse de Rome ( il colosso di Roma / hero of Rome ) de Giorgio Ferroni avec Gordon Scott
La vengeance des gladiateurs ( la vendetta dei gladiatori ) de Luigi Capuano avec Mickey Hargitay
Buffalo Bill, le héros du Far West / L’attaque de Fort Adams ( Buffalo Bill, hero of the Far West / Buffalo Bill, l’eroe del Far West / das war Buffalo Bill ) de Mario Costa avec Catherine Ribeiro
Fiche créée le 7 juillet 2013 | Modifiée le 2 avril 2018 | Cette fiche a été vue 2603 fois
PREVIOUSVictor Lundin || Roldano Lupi || Ida LupinoNEXT