CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Diana Wynyard
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jacques Rosny



Date et Lieu de naissance : 25 mars 1939 (Tarbes, France)►
Date et Lieu de décès : 18 avril 2020 (Nogent-sur-Marne, France)►
Nom Réel : Jacques Georges Paul Husson

ACTEUR
Image
1975 Catherine et Cie – de Michel Boisrond avec Jane Birkin, Patrick Dewaere & Jean-Pierre Aumont
Image
1977 Le dernier baiser – de Dolorès Grassian avec Annie Girardot, Maria Pacôme & Bernard Fresson
Image
1988 Périgord noir – de Nicolas Ribowski avec Jean Carmet, Roland Giraud, Maka Kotto & Odette Laure
Image
1992 Le tronc – de Karl Zéro & Bernard Faroux avec Jean-Luc Reichmann, Rose Thiéry, Jean-Pol Dubois & André Thorent

Né le 25 mars 1939 à Tarbes, Jacques Rosny suit les cours de Raymond Girard avant d’intégrer le Centre de formation professionnelle du spectacle appelé Ecole de la Rue Blanche. En 1965, sur la scène du Théâtre Gramont dirigé par René Dupuy, il joue en alternance «Les chaises» de Eugène Ionesco avec Tsilla Chelton et «Huis clos» de Jean-Paul Sartre avec Michel Vitold. Avec Loïc Volard, il crée la Compagnie «Volard-Rosny» qui interprète «Cavalier seul» (1967) de Jacques Audiberti au Théâtre La Bruyère. En 1972, il met en scène «Eugénie Kopronime» de René Ehni avec Judith Magre dans le rôle-titre au Théâtre Hébertot. Il fonde avec Loïc Volardet et Jean-Claude Houdinière une société de diffusion théâtrale «Les nouvelles productions théâtrales» devenue «Atelier Théâtre Actuel». Ce trio rachète le Théâtre Athénée à René Dupuy en 1973.

Reprenant sa liberté l’année suivante, Jacques Rosny enchaîne dès lors les mises en scène. Il dirige Michel Bouquet dans «Monsieur Klebs et Rozalie» (1975), Robert Hirsch dans «Deburau» (1980), Jean Marais dans «Du vent dans les branches de Sassafras» (1981), Claude Rich dans «Faisons un rêve» (1986), Jean-Pierre Marielle dans «Clérambard» (1986), Jacques Dufilho dans «Quelque part dans cette vie» (1990), ou Danielle Darrieux dans «Harold et Maud» (1995). Il met en scène des pièces de boulevard «Si t’es beau, t’es con» (1977) avec Jean-Claude Brialy, «Coup de soleil» (1982) avec Jacqueline Maillan, «Les voisins du dessus» (1985) avec Marthe Mercadier et Pierre Doris ou «Fleur de cactus» (1987) avec Sophie Desmarets. Sollicité par la Comédie Française, il met en scène Michel Duchaussoy dans «L’œuf» (1979) de Félicien Marceau. Ce parcours théâtrale est récompensé par le Prix du Brigadier partagé avec Hubert Monloup et Serge Lama pour «Napoléon». Créée au Théâtre Marigny en 1984, cette comédie musicale qui retrace la vie de Napoléon 1er est un triomphe jouée pendant quatre saisons en France et à l’étranger. En tant que comédien, il est le partenaire de Michel Bouquet ou Sophie Desmarets dans ses mises en scène. Pour sa dernière apparition sur scène, il reprend «Monsieur Klebs et Rozalie» (1992).

Accaparé par ses activités théâtrales, Jacques Rosny est peu sollicité au cinéma. Il est crédité pour la première fois au générique de la comédie «Un nuage entre les dents» (1973) de Marco Pico avec Philippe Noiret et Pierre Richard. Il est dirigé pour des petits rôles par Pascal Thomas, Roman Polanski ou Bertrand Tavernier. Ses deux compositions les plus notables demeurent l’avocat de la défense dans «Le tronc» (1992) de Bernard Faroux et Karl Zéro et le collègue de travail de Patrick Bruel dans «Profil bas» (1993) de Claude Zidi. Son dernier rôle au cinéma dans «Les braqueuses» (1993) de Jean-Paul Salomé avec Catherine Jacob et Clémentine Célarié relève de l’anecdotique.

À la télévision, il enchaîne les fresques historiques comme «Richelieu» avec Pierre Vernier ou «Les folies Offenbach» avec Michel Serrault. Il compose Jean Rezeau dans «Le cri de la chouette» (1985) avec Alice Sapritch ou le Procureur dans les premiers épisodes de la série «Julie Lescaut» (1993) avec Véronique Genest. Après une dernière mise en scène «Panier de crabes» (1997) de Neil Simon, il cesse ses activités professionnelles. Marié à la comédienne Annick Blancheteau et père de deux enfants, Jacques Rosny décède le 12 avril 2020 à, la Maison des artistes de Nogent-sur-Marne des suites du coronavirus.

© Olivier SINQSOUS – Remerciements au «Le journal d’Armelle Héliot»

copyright
1961 DO 21 Rue Blanche à Paris – de Quinto Albicocco & Claude-Yvon Leduc avec Berthe Bovy
    Seulement apparition
1973Un nuage entre les dents – de Marco Pico avec Philippe Noiret
1974Le chaud lapin – de Pascal Thomas avec Bernard Menez
1975Catherine et Cie – de Michel Boisrond avec Jane Birkin
Le locataire ( the tenant ) de Roman Polanski avec Isabelle Adjani
1977Le dernier baiser – de Dolorès Grassian avec Annie Girardot
1980Clara et les chics types – de Jacques Monnet avec Josiane Balasko
1988Périgord noir – de Nicolas Ribowski avec Odette Laure
1991Loulou Graffiti – de Christian Lejale avec Anémone
L.627 – de Bertrand Tavernier avec Didier Bezace
1992Le tronc – de Karl Zéro & Bernard Faroux avec André Thorent
1993Profil bas – de Claude Zidi avec Patrick Bruel
Les braqueuses – de Jean-Paul Salomé avec Clémentine Célarié
    Remerciements à Jean-Pascal Constantin pour ses recherches d’état-civil
Fiche créée le 20 avril 2020 | Modifiée le 25 juin 2020 | Cette fiche a été vue 2878 fois
PREVIOUSGabrielle Rosny || Jacques Rosny || Roberto RosselliniNEXT