CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jean Rouverol
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Bernard Lavalette



Date et Lieu de naissance : 20 janvier 1926 (Paris, France)►
Date et Lieu de décès : 14 décembre 2019 (Paris, France)►
Nom Réel : Bernard Maurice de Fleury

ACTEUR
Image
1963 Un drôle de paroissien – de Jean-Pierre Mocky avec Bourvil, Francis Blanche & Jean Poiret
Image
1968 Le gendarme se marie – de Jean Girault avec Louis de Funès, Claude Gensac & Geneviève Grad
Image
1973 Le permis de conduire – de Jean Girault avec Louis Velle, Pascale Roberts & Pierre Tornade
Image
1979 La gueule de l’autre – de Pierre Tchernia avec Jean Poiret, Michel Serrault & Curd Jürgens

De son vrai nom Bernard de Fleury, Bernard Lavalette est né le 20 janvier 1926 à Paris. Il effectue ses études au Lycée Pasteur de Neuilly-sur-Seine où il rencontre Pierre Tchernia. Sur les conseils de ce dernier, alors qu’il commence sa carrière d’artiste, il prend un pseudonyme qui s’inspire du nom du Château Villebois-Lavalette que son grand-père, membre de l’Académie de médecine, possède en Charente. Invité dans un club d’artistes amateurs à chanter pour accompagner le piano, il est repéré par la chansonnière Anne-Marie Carrière qui le fait débuter dans un cabaret du quartier latin.

Au début des années cinquante, Bernard Lavalette arpente les cabarets parisiens. Après une centaine de représentations aux «Trois Baudets», il se produit avec son tour de chant pendant cinq ans au «Théâtre de Dix Heures» ainsi qu’à «L’écluse». Au théâtre, il débute dans «Les lingots du Havre» (1956) au Théâtre des Arts. Dès lors, il enchaîne les pièces de boulevard en triomphant pendant 750 représentations dans «Quarante carats» (1967) de Barillet et Grédy avec Jacqueline Gauthier et Denise Grey. Il est le partenaire des vedettes de l’époque, de Nicole Courcel dans «La Vénus de Milo» (1962), Denise Grey dans «Assassins associés» (1965), Micheline Boudet dans «Le saut du lit» (1972), Marthe Mercadier dans «La libellule» (1975) ou Jacqueline Gauthier dans «Remarie-moi» (1979).

Au cinéma, Bernard Lavalette apparaît pour la première fois dans une adaptation du roman de Hector Malot «Sans famille» (1957) par André Michel, avec Gino Cervi. Alors qu’il joue «L’auberge du cheval blanc» au Théâtre du Châtelet, il remplace au pied levé Jean Poiret dans «La belle américaine» (1961) de Robert Dhéry et Pierre Tchernia avec la troupe des «Branquignols». Sa composition du ministre du commerce lui vaut par la suite d’être catalogué dans des rôles de notables. Il compose le Préfet de police dans «Un drôle de paroissien» (1963) de Jean-Pierre Mocky, un commissaire dans «Comment épouser un Premier ministre» (1964) de Michel Boisrond, un député dans «Le viager» (1971), un ministre de l’intérieur dans «Les gaspards» (1973) ou un comte dans «La gueule de l’autre» (1979) de Pierre Tchernia. On se souvient de son interprétation de professeur de danse avec Dominique Davray dans «Le gendarme se marie» (1968) de Jean Girault, avec Louis de Funès. Il est également dirigé par Jean Girault dans «Le permis de conduire» (1972) et «Les murs ont des oreilles» (1973) avec Louis Velle. Il apparaît dans des nanars de Michel Gérard «Dis bonjour à la dame» (1976) avec Pierre Tornade ou «Les surdoués de la 1ère compagnie» (1980) avec Darry Cowl. Pour sa dernière apparition au cinéma, il interprète un patron d’hôtel dans «Cinq jours en juin» (1988) de Michel Legrand avec Sabine Azéma.

À la fin de sa carrière, Bernard Lavalette poursuit ses activités sur scène. En 1981, il se produit dans un one-man-show au Théâtre de la Tête d’Or à Lyon, autour de Georges Brassens qu’il a connu à ses débuts. Il joue avec succès dans «L’amour fou» (1974) avec Simone Valère et Jean Desailly, l’opérette «Ta bouche» (1980), «La menteuse» (1987) avec Sabine Paturel ou «Coup de soleil» (1998) avec Nicole Croisille. Il publie un livre de souvenirs intitulé «Et à part ça, qu’est ce que vous faîtes?». Le 14 décembre 2019, quelques mois après la disparition de son épouse Jeanon, le décès de Bernard Lavalette à l’âge de 93 ans est annoncé par sa fille.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1957Sans famille – de André Michel avec Gino Cervi
1958Messieurs les ronds de cuir – de Henri Diamant-Berger avec Noël-Noël
1961La belle américaine – de Robert Dhéry avec Colette Brosset
Les parisiennes – de Marc Allégret, Claude Barma, Michel Boisrond & Jacques Poitrenaud avec Dany Robin
    Segment « Antonia » de Michel Boisrond
L’assassin est dans l’annuaire / Cet imbécile de Rimoldi – de Léo Joannon avec Fernandel
1962Un clair de lune à Maubeuge – de Jean Chérasse avec Mathilde Casadesus
1963Un drôle de paroissien – de Jean-Pierre Mocky avec Bourvil
1964Comment épouser un premier ministre ? – de Michel Boisrond avec Pascale Petit
1965Thomas l’imposteur – de Georges Franju avec Emmanuelle Riva
Les malabars sont au parfum – de Guy Lefranc avec Henri Salvador
1967 DA Astérix, le gaulois – de Raymond Leblanc
    Seulement voix
1968Salut Berthe ! – de Guy Lefranc avec Fernand Raynaud
Le gendarme se marie – de Jean Girault avec Louis de Funès
Flash love / Libertés sexuelles / un soir, une nuit / Un soir… un rêve – de Max Kalifa avec Geneviève Grad
DA Astérix et Cléopâtre – de René Gosciny, Lee Payant & Albert Uderzo
    Seulement voix & chansons
1971La grande maffia – de Philippe Clair avec Sydney Chaplin
Le viager – de Pierre Tchernia avec Michel Serrault
1973Le permis de conduire – de Jean Girault avec Louis Velle
Les gaspards – de Pierre Tchernia avec Philippe Noiret
1974Les murs ont des oreilles – de Jean Girault avec Chantal Nobel
Impossible… pas français – de Robert Lamoureux avec Jean Lefebvre
1975Maître Pygmalion / Pygmalion ou comment devenir une bonne vendeuse – de Hélène Durand & Jacques Nahum avec Claude Jade
DA Les douze travaux d’Astérix – de René Goscinny, Albert Uderzo & Pierre Watrin
    Seulement voix
1976L’apprenti salaud – de Michel Deville avec Claude Piéplu
Pourquoi ? – de Anouk Bernard avec Gérard Barray
La grande frime / À nous les minettes – de Henri T. Zaphiratos avec Gisèle Grimm
Dis bonjour à la dame – de Michel Gérard avec Micheline Luccioni
1979La ville des silences – de Jean Marbœuf avec Jean-Pierre Cassel
La gueule de l’autre – de Pierre Tchernia avec Jean Poiret
Les phallocrates / Planque ton fric, j’me pointe ! – de Claude Pierson avec Marco Perrin
1980Les surdoués de la première compagnie – de Michel Gérard avec Darry Cowl
1988Cinq jours en juin – de Michel Legrand avec Annie Girardot
Fiche créée le 14 décembre 2019 | Modifiée le 12 janvier 2020 | Cette fiche a été vue 872 fois
PREVIOUSGérard Lauzier || Bernard Lavalette || Denis LavantNEXT