CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Suzanne Dehelly
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Erika Remberg



Date et Lieu de naissance : 15 février 1932 (Medan, Indes Néerlandaises)
Date et Lieu de décès : 10 novembre 2017 (Benidorm, Espagne)
Nom Réel : Erika Crobath

ACTRICE
Image
1956 Antonia en uniforme (kaiserjäger) de Willi Forst avec Adrian Hoven, Judith Holzmeister & Attila Hörbiger
Image
1958 La fille des steppes (Laila) de Rolf Husberg avec Edvin Adolphson, Isa Quensel & Joachim Hansen
Image
1960 Le bois des amants – de Claude Autant-Lara avec Laurent Terzieff, Françoise Rosay & Horst Frank
Image
1964 La grotte aux filles (der fluch der grünen augen) de Ákos Ráthonyi avec Adrian Hoven & Carl Möhner

Erika Remberg voit le jour le 15 février 1932 aux Indes Orientales néerlandaises sous le véritable nom d’Erika Crobath. Elle naît et grandit à Medan, ville du nord de l’île de Sumatra où son père cultive du tabac. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la famille retourne en Autriche, pays d’origine des parents de la future actrice. Elle découvre le théâtre amateur alors qu’elle est étudiante dans un lycée d’Innsbruck. Elle décroche ensuite des petits engagements pour l’«Exl-Bühne», une compagnie de théâtre tyrolien qui présente exclusivement des pièces folkloriques.

En 1950, repérée par le producteur Peter Ostermayer, Erika Remberg débute à l’écran en Allemagne, dans «Le luthier de Mittenwald» de Rudolf Schündler. La même année, elle épouse l’acteur Walter Reyer, rencontré quelques mois plus tôt sur scène, le père de sa fille unique Veronika. Mais c’est dans le film turc «Nilgün» (1954) de Münir Hayri Egeli, qu’elle tient pour la première fois un rôle principal. Dès la seconde moitié des années 50, elle devient une star du cinéma germanique et est la protagoniste de diverses productions autrichiennes et allemandes parmi lesquelles on peut citer, entre autres, «Rosmarie kommt aus Wildwest» (1956) de Wolfgang Becker, «Antonia en uniforme» (1956) de Willi Forst, «Vacances au Tyrol» (1957) de Géza von Radványi, «Strip girls» (1958) de Wilm ten Haaf, «Schlagerrevue 1962» (1961) de Thomas Engel, «Les flingueurs de Rio» (1962) de Horst Hächler,… Elle remporte particulièrement un grand succès en étant l’héroïne de la co-production germano-suédoise «La fille des steppes» (1958) de Rolf Husberg. Un an plus tard, elle signe avec la MGM, mais sans proposition sérieuse, le contrat est rompu quelques mois plus tard. Entre temps, elle connait une brève mais houleuse liaison avec Klaus Kinski.

Dès la fin des années 50, sa carrière s’internationalise et Erika Remberg tourne au Mexique «Eté violent» (1960) de Alfonso Corona Blake, aux côtés de Pedro Armendariz; en Angleterre «Le cirque des horreurs» (1959) de Sidney Hayers, «S.O.S. Scotland Yard» (1961) de David Villiers et «Papillons de nuit» (1963) de Robert Hartford-Davis; en Espagne «El amor empeza en sabado» (1961) de Victorio Aguado, auprès de Gustavo Rojo son second époux. Elle fait en outre un détour en France afin d’être dirigée par Claude Autant-Lara dans «Le bois des amants» (1960) où elle est la partenaire de Laurent Terzieff et Horst Frank. Elle termine sa carrière au Septième Art sur une note érotique avec «Les amours d’une louve» (1968) de Günter Hendel et «The Lickerish Quartet» (1970). Cette dernière production, à la mise en scène artistique et recherchée, est réalisée par un des pionniers du cinéma X américain, Radley Metzger, et bénéficie, à l’époque, de commentaires élogieux de la part de Andy Warhol.

Par la suite, Erika Remberg apparaît encore dans quelques séries télévisées. En 1975, elle ouvre une petite boutique de mode à Munich, une entreprise qui ne dure que quelques mois. Deux ans plus tard, elle gagne sa vie en traduisant des livres anglais et français en allemand. En 1981, elle écrit le roman «Steckbrief». Elle se retire en Espagne, dans la région d’Alicante, et épouse, en 1985, le réalisateur Sidney Hayers, avec qui elle avait travaillé en Angleterre bien des années auparavant. Veuve en 2000, elle décède à Benidorm le 10 novembre 2017.

© Marlène PILAETE & Philippe PELLETIER

copyright
1950Le luthier de Mittenwald ( der geigenmacher von mittenwald ) de Rudolf Schündler avec Paul Richter
1951Drei kavaliere / Die drei dorfkavaliere – de Joe Stöckel avec Willy Reichert
1952Christine, la fille du forestier / Christ’l, la fille du forestier ( die försterchristl ) de Arthur Maria Rabenalt avec Karl Schönböck
1953Le saut de la mort / Saut mortel ( salto mortale ) de Victor Tourjansky avec Philip Dorn
Nilgün – de Münir Hayri Egeli avec Cüneyt Gökçer
Le château de Saint-Hubert ( Schloß Hubertus ) de Helmut Weiss avec Marianne Koch
1954Ivo et son ami ( sonne über der Adria ) de Karl Georg Külb avec Pero Alexander
L’ennemie bien-aimée / Ennemie adorée ( geliebte feinden ) de Rolf Hansen avec Werner Hinz
1955Au trône et à l’amour ( um thron und liebe / Sarajewo ) de Fritz Kortner avec Ewald Balser
Anneliese ( ich war ein häßliches mädchen ) de Wolfgang Liebeneiner avec Dieter Borsche
IA in Oberbayern / Zwei preuß’n in Bayern – de Hans Albin avec Paul Westermeier
1956Rosemarie kommt aus wildwest – de Wolfgang Becker avec Oskar Sima
Antonia en uniforme ( kaiserjäger ) de Willi Forst avec Adrian Hoven
L’ingénue de Vienne ( die unentschuldigte stunde ) de Willi Forst avec Hans Moser
Vacances au Tyrol / Printemps au Tyrol ( das schloß in Tirol ) de Géza von Radványi avec Karlheinz Böhm
Vienne, ville de mes rêves ( Wien, du stadt meiner träume ) de Willi Forst avec Hans Holt
Le groom du Palace-Hôtel ( der page vom Palast-Hotel ) de Thomas Engel avec Michael Cramer
1958Strip girls ( sehnsucht hat mich verführt ) de Wilm ten Haaf avec Dietmar Schönherr
La fille des steppes / Laila, la fille des steppes ( Laila ) de Rolf Husberg avec Edvin Adolphson
1959Filles de proie ( lockvogel der nacht ) de Wilm ten Haaf avec Peter van Eyck
Eté violent ( verano violento ) de Alfonso Corona Blake avec Pedro Armendariz
Le cirque des horreurs ( circus of horror / phantom of the circus ) de Sidney Hayers avec Anton Diffring
1960Le bois des amants – de Claude Autant-Lara avec Laurent Terzieff
1961Les caprices d’Angela ( drei weiße birken ) de Hans Albin avec Helmuth Schneider
El amor empieza en sábado – de Victorio Aguado avec Gustavo Rojo
Schlagerrevue 1962 – de Thomas Engel avec Heinz Conrads
S.O.S. Scotland Yard ( candidate for murder ) de David Villiers avec John Justin
1962Les flingueurs de Rio / Le sixième homme de Rio ( mord in Rio ) de Horst Hächler avec Hellmut Lange
1963Papillons de nuit ( Saturday night out ) de Robert Hartford-Davis avec Bernard Lee
1964La grotte aux filles / La grotte des filles mortes-vivantes ( der fluch der grünen augen / cave of the living dead / the curse of the green eyes / die grotte der lebenden toten / night of the vampires ) de Ákos Ráthonyi avec Carl Möhner
1966À belles dents – de Pierre Gaspard-Huit avec Jacques Charrier
Guet-apens à Téhéran ( geheimnis der gelben mönche / how to a lady / wie tötet man eine dame / target to killing / The secret of the yellow monks ) de Manfred R. Köhler avec Stewart Granger
1968Les amours d’une louve ( so viel nackte Zärtlichkeit ) de Günter Hendel avec Erich Fritze
1970The lickerish quartet / Esotika erotika psicotika – de Radley Metzger avec Frank Wolff
Fiche créée le 18 novembre 2017 | Modifiée le 22 juin 2021 | Cette fiche a été vue 6810 fois
PREVIOUSRellys || Erika Remberg || Jean-François RémiNEXT