CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Linda Christian
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Carmen Miranda



Date et Lieu de naissance : 9 février 1909 (Marco de Canaveses, Portugal)
Date et Lieu de décès : 5 août 1955 (Beverly Hills, Californie, USA)
Nom Réel : Maria do Carmo Cunha de Miranda

ACTRICE

Maria do Carmo, deuxième fille de José Maria Pinto Cunha, barbier-coiffeur et de Maria Emília de Miranda, naît le 9 février 1909 dans la paroisse de Várzea de Ovelha e Aliviada sur la commune de Marco de Canaveses à une cinquantaine de kilomètres de Porto. À la fin de la même année, alors que dans un climat insurrectionnel la monarchie portugaise et le règne de Manuel II s’achèvent, son père émigre au Brésil et s’installe à Rio de Janeiro. Sa femme et ses deux enfants le rejoignent l’année suivante.

Maria commence à travailler dès l’âge de quinze ans comme modiste. Distinguée alors qu’elle chante à l’occasion d’une fête organisée par l’institut national de musique brésilien, elle grave un premier disque. À tout juste vingt ans, devenue Carmen Miranda, elle est déjà célèbre dans les grands casinos de Rio. Elle tourne, en 1933, son premier film, «A voz do Carnaval», sous la direction Adhemar Gonzaga. Elle participe ensuite avec sa sœur cadette Aurora Miranda à des comédies musicales brésiliennes fort appréciées. Remarquée en 1939 par un impresario nord-américain, elle quitte Rio pour New-York et se produit à Broadway, dans une revue intitulée «Streets of Paris» aux côtés du chanteur de charme français Jean Sablon. L’année suivante, la Twentieth Century Fox, l’engage pour le film «Sous le ciel d’Argentine» qui n’a d’argentin que le titre, avec Don Ameche interprétant un propriétaire d’une écurie de chevaux de courses. Elle retrouve l’acteur devenu brésilien et aristocrate dans «Une nuit à Rio» (1941) toujours sous la direction de Cummings. Carmen, également dotée d’un grand talent comique devient la coqueluche d’Hollywood et aura droit à imprimer ses mains sur le ciment face au théâtre chinois de Los Angeles.

Carmen Miranda enchaîne, à l’apogée du technicolor, comédie musicale sur comédie musicale, comme «Ivresse de printemps» (1942) avec Cesar Romero et surtout «Banana split» (1943) de Busby Berkeley qui, s’adaptant à l’actualité, met en scène l’histoire d’un soldat qui tombe amoureux d’une chanteuse de revue alors qu’il doit rallier le Pacifique. Carmen apparaît enturbannée de fruits exotiques en chantant «The lady in the tutti frutti hat». Suivent, en 1944, sur le même thème «Four jills in a jeep» où elle chante avec Betty Grable et d’autres vedettes de l’époque devant les troupes et «Quand l’amour manœuvre» de Lewis Seiler qui la dirige de nouveau, en 1945, dans «Doll face» avec Vivian Blaine dans le rôle titre. Mais Carmen Miranda pour des questions financières rentre en désaccord avec la Fox et quitte la célèbre compagnie cinématographique. Elle tourne alors «Copacabana» (1946), film dans lequel elle échange des répliques savoureuses avec Groucho Marx. Elle s’éloigne ensuite du cinéma pour se produire sans relâche sur les plus célèbres scènes de music hall sous la direction de son mari Dave Sebastian épousé en 1947 et devenu son impresario. Elle retrouve néanmoins le grand écran pour « Ainsi sont les femmes » (1948) de Richard Thorpe avec Wallace Beery et «Fais-moi peur!» (1952) avec les inénarrables Dean Martin et Jerry Lewis.

Mais le 5 août 1955, alors qu’elle vient d’enregistrer une émission de variété du «Jimmy Durante Show», elle est terrassée par un infarctus. Son corps sera rapatrié à Rio de Janeiro. Carmen Miranda sera accompagnée vers sa dernière demeure, le cimetière Saint Jean Baptiste de Rio de Janeiro, par des milliers de Brésiliens.

© Caroline HANOTTE

copyright
1933A voz do carnaval – de Adhemar Gonzaga & Humberto Mauro avec Pablo Palitos
1935Alô, alô Brazil – de João de Baro, Wallace Downey & Alberto Ribeiro avec Afonso Stuart
Estudantes – de Wallace Downey avec Barbosa Júnior
1936Alô, alô carnaval – de Wallace Downey & Adhemar Gonzaga avec Jaime Costa
1938Banana da terra – de Ruy Costa avec Mario Sulva
1940Sous le ciel d’Argentine ( down Argentine way ) de Irving Cummings avec Don Ameche
Laranja da China – de Ruy Costa avec Lauro Borges
1941Une nuit à Rio ( that night in Rio ) de Irving Cummings avec Maria Montez
Week-end à la Havane ( week-end in Havana ) de Walter Lang avec Alice Faye
CM Meet the stars #5 : Hollywood meets the Navy – de Harriet Parsons avec Charles Butterworth
    Seulement apparition
1942Ivresse de printemps ( springtime in the Rockies ) de Irving Cummings avec John Payne
1943Banana split ( the gang’s all here / the girls he left behind ) de Busby Berkeley avec Benny Goodman
Four jills in a jeep – de Willaim A. Seiter avec Betty Grable
    Seulement apparition
1944Montmartre à New York / L’histoire de Greenwich Village ( Greenwich Village ) de Walter Lang avec William Bendix
Quand l’amour manœuvre / Pour nos gars en uniforme ( something for the boys ) de Lewis Seiler avec Rory Calhoun
1945Doll face / Come back to me – de Lewis Seiler avec Michael Dunne
CM The all-star bond rally – de Michael Audley avec Harpo Marx
    Seulement apparition
1946If I’m lucky – de Lewis Seiler avec Phil Silvers
Copacabana – de Alfred E. Green avec Groucho Marx
1948Ainsi sont les femmes ( a date with Judy ) de Richard Thorpe avec Wallace Beery
1949Voyage à Rio ( Nancy goes to Rio ) de Robert Z. Leonard avec Ann Sothern
1952Fais-moi peur / Tu trembles carcasse / Martin et Lewis chez les fantômes ( scared stiff ) de George Marshall avec Jerry Lewis
Fiche créée le 1 septembre 2006 | Modifiée le 11 février 2015 | Cette fiche a été vue 7642 fois
PREVIOUSBrigitte Mira || Carmen Miranda || Isa MirandaNEXT