CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Robert Arnoux
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jean-Paul Belmondo



Date et Lieu de naissance : 9 avril 1933 (Neuilly-sur-Seine, France)►
Date et Lieu de décès : 6 septembre 2021 (Paris, France)
Nom Réel : Jean Paul Charles Belmondo

ACTEUR
Image
1959 À bout de souffle – de Jean-Luc Godard avec Jean Seberg, Daniel Boulanger & Henri-Jacques Huet
Image
1973 Le magnifique – de Philippe de Broca avec Jacqueline Bisset, Jean Lefebvre & Mario David
Image
1982 L’as des as – de Gérard Oury avec Marie-France Pisier, Rachid Ferrache & Frank Hoffmann
Image
1988 Itinéraire d’un enfant gâté – de Claude Lelouch avec Richard Anconina, Lio, Daniel Gélin & Michel Beaune

Monstre sacré du cinéma, l’acteur et cascadeur Jean-Paul Belmondo, dit Bébel, voit le jour le 9 avril 1933 à Neuilly-sur-Seine, au sein d’une famille d’artistes. Son père est sculpteur et sa mère peint. Pas franchement doué pour les études, il est plus enclin à la discipline du sport, s’adonne à la boxe, puis découvre le théâtre. Il sera comédien. Parvenu, non sans mal, à intégrer le Conservatoire national d’art dramatique, il s’y lie d’amitié avec Jean Rochefort, Jean-Pierre Marielle et d’autres. Ces professeurs, quant à eux, ne sont guère confiants en son talent, Pierre Dux allant même jusqu’à lui prédire qu’avec son physique - il a le nez cassé - il ne pourra jamais prendre une femme dans ses bras. Erreur! Jean-Paul Belmondo va enlacer les partenaires les plus sublimes, dont l’iconique Ursula Andress, et jouer sous la direction des plus grands réalisateurs. Une belle revanche pour celui qui échoue à entrer à la Comédie française! Sa carrière fulgurante, il la doit au cinéaste Jean-Luc Godard et à son film, fondateur de la Nouvelle Vague, «A bout de souffle» (1959). Aux côtés de Jean Seberg, l’acteur, encore novice, campe un jeune voyou amoureux avec une gouaille et une désinvolture qui le révèlent et deviennent sa signature.

Inclassable, doué pour tout jouer, Jean-Paul Belmondo navigue entre drame et divertissement. Amant de Jeanne Moreau, dans «Moderato cantabile» (1960) de Peter Brook, d’après Marguerite Duras, il incarne un troublant ecclésiastique dans «Léon Morin, prêtre» (1961) de Jean-Pierre Melville. «Môme, t’es mes vingt ans», lui réplique un Jean Gabin qui l’impressionne dans «Un singe en hiver» (1962). Fougueux et charmeur, l’acteur triomphe dans les films d’aventure de Philippe de Broca, «Cartouche» (1961), «L’homme de Rio» (1963) ou encore face à l’envoûtante Ursula Andress, «Les tribulations d’un Chinois en Chine» (1965). Et pousse même la chansonnette avec Anna Karina dans «Pierrot le fou» (1965) de Jean-Luc Godard. Entre rire avec Bourvil dans «Le cerveau» (1968) de Gérard Oury et émotion face à Catherine Deneuve dans «La sirène du Mississipi» (1969) de François Truffaut, Jean-Paul Belmondo, assoit une célébrité sans failles. «Borsalino» (1970) de Jacques Deray le confronte, dans la peau d’un truand, à une autre icône, Alain Delon, ami et rival. Et, caméléon, il séduit de sa mâle assurance, de son sourire ravageur et de son humour insolent Jacqueline Bisset dans «Le magnifique» (1973) de Philippe de Broca. «Peur sur la ville» (1974) de Henri Verneuil, «L’animal» (1977) de Claude Zidi, «Le professionnel» (1981) de Georges Lautner, «L’as des as» (1982) de Gérard Oury, autant de titres, parmi d’autres, qui illustrent un artiste d’exception et un cascadeur intrépide jusqu’à sauter d’un hélicoptère sur un hors-bord filant à pleine vitesse dans «Le marginal» (1983) de Jacques Deray!

Fi des films d’action, Bébel se réinvente dans le rôle, qui lui vaut son seul César, d’un homme d’affaires, ex-artiste de cirque, pour «Itinéraire d’un enfant gâté» (1988) de Claude Lelouch. Puis, renouant avec le théâtre et «Cyrano de Bergerac» grâce à Robert Hossein , il déserte le cinéma, déçu par l’échec de ses retrouvailles avec Alain Delon dans «Une chance sur deux» (1997) de Patrice Leconte. Handicapé à la suite d’un AVC en 2001, l’acteur achève cinquante ans de carrière avec la dérive d’«Un homme et son chien» (2008) de Francis Huster. De ce destin, jalonné de quatre enfants, Jean-Paul Belmondo témoigne dans ses mémoires «Mille vies valent mieux qu’une» (2016). Décédé le 6 septembre 2021, il laisse une France en deuil de l’esprit facétieux, du courage et de la joie de vivre d’un homme «magnifique»!

© Isabelle MICHEL

copyright
1955 CM Molière – de Norbert Tildian avec Catherine Samie
1956Les copains du dimanche / Dimanche nous volerons – de Henri Aisner avec Evelyne Ker
1957À pied, à cheval et en voiture – de Maurice Delbez avec Sophie Daumier
Sois belle et tais-toi – de Marc Allégret & Henri Verneuil avec Mylène Demongeot
1958Les tricheurs – de Marcel Carné avec Pascale Petit
Un drôle de dimanche – de Marc Allégret avec Arletty
CM Charlotte et son Jules – de Jean-Luc Godard avec Gérard Blain
1959Mademoiselle Ange ( ein engel auf Erden ) de Géza von Radványi avec Romy Schneider
À double tour – de Claude Chabrol avec Madeleine Robinson
À bout de souffle – de Jean-Luc Godard avec Jean Seberg
    Etoile de Cristal du meilleur acteur aux prix de l’Académie du cinéma Français, France

Classe tous risques – de Claude Sautet avec Sandra Milo
1960La Française et l’amour – de Christian-Jaque, Henri Decoin, René Clair, Michel Boisrond, Jean Delannoy, Henri Verneuil & Jean-Paul Le Chanois avec Dany Robin
    Segment « L’adultère » de Henri Verneuil
Moderato Cantabile – de Peter Brook avec Jeanne Moreau
Les distractions – de Jacques Dupont avec Alexandra Stewart
La novice ( lettere di una novizia ) de Alberto Lattuada avec Massimo Girotti
La paysanne aux pieds nus ( la ciocciara ) de Vittorio De Sica avec Sophia Loren
La viaccia : Le mauvais chemin ( la viaccia ) de Mauro Bolognini avec Claudia Cardinale
Une femme est une femme – de Jean-Luc Godard avec Anna Karina
1961Les amours célèbres – de Michel Boisrond avec Agnès Laurent
    Segment « Lauzun »
Léon Morin, prêtre – de Jean-Pierre Melville avec Emmanuelle Riva
Un nommé la Rocca – de Jean Becker avec Christine Kaufmann
Cartouche – de Philippe de Broca avec Odile Versois
Un cœur gros comme ça – de François Reichenbach avec Michèle Morgan
    Seulement apparition
CM Chasse aux vedettes – de Camille Chatelot
    Seulement apparition
1962Un singe en hiver – de Henri Verneuil avec Jean Gabin
Le jour le plus court ( il giorno più corto / il giorno più corto commedia umoristica ) de Sergio Corbucci avec Virna Lisi
    Seulement apparition
Paradis des femmes / Paradis des hommes / Les Don Juan de la Côte d’Azur ( i Don Giovanni della Costa Azura / i dongiovanni della Costa Azzurra ) de Vittorio Sala avec Martine Carol
    Seulement apparition
Le doulos – de Jean-Pierre Melville avec Serge Reggiani
1963L’aîné des Ferchaux / Un jeune homme honorable – de Jean-Pierre Melville avec Charles Vanel
Peau de banane – de Marcel Ophüls avec Claude Brasseur
Dragées au poivre – de Jacques Baratier avec Simone Signoret
L’homme de Rio – de Philippe de Broca avec Françoise Dorléac
Cent mille dollars au soleil – de Henri Verneuil avec Lino Ventura
CM Jean-Paul Belmondo – de Claude Lelouch
    Seulement apparition
La mer à boire ( mare matto ) de Renato Castellani avec Gina Lollobrigida
1964Echappement libre – de Jean Becker avec Gert Froebe
La chasse à l’homme – de Edouard Molinaro avec Marie Dubois
Week-end à Zuydcoote – de Henri Verneuil avec François Périer
Par un beau matin d’été – de Jacques Deray avec Geraldine Chaplin
1965Les tribulations d’un Chinois en Chine – de Philippe de Broca avec Ursula Andress
Pierrot le fou – de Jean-Luc Godard avec Anna Karina
    + chansons
Paris brûle-t-il ? – de René Clément avec Leslie Caron
1966Tendre voyou – de Jean Becker avec Geneviève Page
Le démoniaque – de René Gainville avec Anne Vernon
    Seulement apparition
Casino Royale ( Charles K. Feldman’s Casino Royale ) de John Huston, Ken Hughes, Robert Parrish, Val Guest & Joe McGrath avec Orson Welles
CM La bande à Bebel – de Charles Gérard avec Dominique Zardi
    Seulement apparition
1967Le voleur – de Louis Malle avec Geneviève Bujold
Ho ! – de Robert Enrico avec Joanna Shimkus
1968Le cerveau – de Gérard Oury avec David Niven
DO Dieu a choisi Paris – de Gilbert Prouteau & Philippe Arthuys avec Renée Saint-Cyr
    Seulement apparition
1969La sirène du Mississippi – de François Truffaut avec Catherine Deneuve
Un homme qui me plaît – de Claude Lelouch avec Annie Girardot
1970Borsalino – de Jacques Deray avec Alain Delon
Les mariés de l’an II – de Jean-Paul Rappeneau avec Marlène Jobert
1971Le casse – de Henri Verneuil avec Dyan Cannon
La scoumoune – de José Giovanni avec Michel Constantin
1972Docteur Popaul – de Claude Chabrol avec Mia Farrow
L’héritier – de Philippe Labro avec Charles Denner
1973Le magnifique – de Philippe de Broca avec Jacqueline Bisset
    + production
CM T’es fou Marcel ? / Hommage irrespectueux comme tous les hommages– de Jean Rochefort avec Yves Montand
    Seulement apparition
1974Stavisky… / L’empire d’Alexandre ( Stavisky, il grande truffatore ) de Alain Resnais avec Charles Boyer
    + production
Peur sur la ville – de Henri Verneuil avec Lea Massari
    + production
1975L’incorrigible – de Philippe de Broca avec Andréa Ferréol
    + production
L’alpagueur – de Philippe Labro avec Bruno Cremer
    + production
1976Le corps de mon ennemi – de Henri Verneuil avec Bernard Blier
    + production
1977L’animal – de Claude Zidi avec Raquel Welch
    + production
1978Flic ou voyou – de Georges Lautner avec Marie Laforêt
    + production
1979Le guignolo – de Georges Lautner avec Michel Galabru
    + production
1981Le professionnel – de Georges Lautner avec Robert Hossein
    + production
1982L’as des as – de Gérard Oury avec Marie-France Pisier
    + production
1983Le marginal – de Jacques Deray avec Henry Silva
    + production
Les morfalous – de Henri Verneuil avec Jacques Villeret
    + production
1984Joyeuses Pâques – de Georges Lautner avec Sophie Marceau
    + production
1985Hold-up – Alexandre Arcady avec Kim Cattrall
    + production
1986Le solitaire – de Jacques Deray avec Catherine Rouvel
    + production
CM Les pros – de Florence Moncorgé-Gabin
    Seulement apparition
1988Itinéraire d’un enfant gâté – de Claude Lelouch avec Richard Anconina
    + production
    César du meilleur acteur, France
1992L’inconnu dans la maison – de Georges Lautner avec Renée Faure
    + production
1994Les misérables / Les misérables du vingtième siècle – de Claude Lelouch avec Michel Boujenah
Les cent et une nuits / Les cent et une nuit de Simon Cinéma – de Agnès Varda avec Robert De Niro
1995Désiré / Désiré de Sacha Guitry – de Bernard Murat avec Béatrice Dalle
    + production
1996 DO Belmondo, le magnifique – de Patrick Chammings avec Claude Brasseur
    Seulement apparition
1997Une chance sur deux – de Patrice Leconte avec Vanessa Paradis
1998Peut-être – de Cédric Klapisch avec Géraldine Pailhas
1999Amazone – de Philippe de Broca avec Arielle Dombasle
Les acteurs – de Bertrand Blier avec Jean-Pierre Marielle
2008Un homme et son chien – de Francis Huster avec Julika Jenkins
2009 DO La traversée du désir – de Arielle Dombasle avec Isabelle Huppert
    Seulement apparition
CM Allons-y! Alonzo! – de Camille Moulin-Dupré
    Seulement apparition
AUTRES PRIX :
      
    Caméra d’Or Internationale pour l’ensemble de sa carrière, Allemagne ( 1998 )

    Prix Mission pour sa carrière au festival du cinéma artistique de Trencianske Teplice, Slovaquie ( 2001 )

    Prix pour l’ensemble de sa carrière par l’association des critiques de cinéma de Los Angeles, USA ( 2009 )

    Palme d’Or d’Honneur au festival du cinéma de Cannes, France ( 2011 )
Fiche créée le 13 avril 2007 | Modifiée le 25 septembre 2021 | Cette fiche a été vue 34140 fois
PREVIOUSYasmine Belmadi || Jean-Paul Belmondo || Charles BelmontNEXT