CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Helene Costello
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Stepin Fetchit



Date et Lieu de naissance : 30 mai 1902 (Key West, Floride, USA)
Date et Lieu de décès : 19 novembre 1985 (Los Angeles, Californie, USA)
Nom Réel : Lincoln Theodore Monroe Andrew Perry

ACTEUR
Image
1934 Judge Priest – de John Ford avec Will Rogers, Anita Louise, Tom Brown, Rochelle Hudson & Francis Ford
Image
1936 Fossettes (dimples) de William A. Seiter avec Shirley Temple, Frank Morgan, John Carradine & Helen Westley
Image
1936 Sur l’avenue (on the avenue) de Roy Del Ruth avec Madeleine Carroll, Dick Powell & Alice Faye
Image
1951 Les affameurs (bend of the river) de Anthony Mann avec James Stewart, Julie Adams & Arthur Kennedy

Stepin Fetchit a créé un personnage de Noir conforme aux canons de l’Hollywood des années 30 et 40. Dans ses films, il parle d’une voix traînante, à la fois enrouée et nasillarde. Se grattant la tête et roulant des yeux, il regarde ses interlocuteurs avec un air de parfaite hébétude. S’il finit par comprendre, il se dérobe, avec force gémissements. Car, dans ses films, Stepin Fetchit se montre à son public tel qu’il veut le voir: comme un «nègre» stupide et couard, qui marche à la vitesse d’un escargot et réagit quand ses partenaires sont déjà passés à autre chose. On lui fait facilement prendre des vessies pour des lanternes et un pingouin pour un célèbre acteur dans «Stand up and cheer!» (1934), de Hamilton MacFadden. Pour couronner le tout, «l’homme le plus fainéant du monde», comme on l’a surnommé, est d’une paresse à toute épreuve. Plus on l’insulte, plus on le houspille, plus il est content. On lui flanque un coup de pied au derrière, et le voilà qui sourit d’un air benêt: effet comique assuré.

Stepin Fetchit, né Lincoln Perry, le 30 mai 1902, donne ainsi des Noirs Américains une image consternante. Son personnage de cinéma, poltron et quasi demeuré, était accusé d’alimenter le racisme ordinaire. Mais Stepin Fetchit n’en avait cure. Grâce à lui, il devient le premier acteur noir connu et apprécié du public. Il est le premier à être payé, et même bien puisqu’il sera aussi le premier comédien noir à devenir millionnaire. Et aussi le premier à voir son nom figurer au générique de ses films. Que de premières pour un seul homme!

Cette célébrité se mesure notamment au fait que les personnages de ses films portent souvent son nom. Stepin Fetchit interprète donc...Stepin Fetchit! Pourtant, on ne lui donne souvent à jouer que des utilités, comme un portier, un gardien de zoo, un serveur ou un cireur de chaussures. Il sert aussi de faire-valoir comique à Shirley Temple, dans «Le ministère des amusements» (1934), déjà cité, où son personnage s’appelle George Bernard Shaw (sic!), ou «Fossettes» (1936), de William A. Seiter. Il chante dans la première version pour l’écran de «Show boat», en 1928, dirigée par Harry A. Pollard, et tourne plusieurs fois pour John Ford, qui l’aime bien. Dans «Judge Priest» (1934), aux côtés de son ami Will Rogers, Hattie McDaniel fait les gros yeux à Stepin Fetchit, qui louche sur ses tartes. On voit aussi l’acteur dans un film méconnu de Ford, «Le monde en marche» (1934) et dans «Steamboat Bill» (1935), toujours avec Will Rogers.

Dès la fin des années 40, les rôles se font plus rares. Les temps ont changé. Au moment où Sidney Poitier commence sa carrière, son personnage de «nègre» pleutre et abruti ne trouve plus grâce auprès des producteurs et du public. Stepin Fetchit fait faillite et doit vendre sa Rolls-Royce rose et licencier ses domestiques chinois. Dans les années 60, Il finit à l’hospice, où son séjour est pris en charge par des âmes pieuses. Stepin Fetchit apparaît encore dans quelques films, sans être toujours crédité au générique, et meurt le 19 novembre 1985. Le personnage créé par Stepin Fetchit eut les honneurs du dessin animé, ce qui est bien la preuve de l’empreinte qu’il a laissé, malgré tout, sur ses contemporains. Depuis quelques années, d’ailleurs, la critique tend à reconsidérer l’apport du comédien au cinéma comique, le comparant même, excusez du peu, à Buster Keaton ou Charles Chaplin.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1925The mysterious stranger – de Jack Nelson avec Richard Talmadge
1927Sa dernière course ( in old Kentucky – de John M. Stahl avec Helene Costello
The devil’s skipper – de John G. Adolfi avec Belle Bennett
Nameless men – de Christy Cabanne avec Claire Windsor
Tragédie de jeunesse ( the tragedy of youth ) de George Archainbaud avec Patsy Ruth Miller
1928Kid’s clever – de William James Craft avec Kathryn Crawford
The ghost talks – de Lewis Seiler avec Charles Eaton
Hearts in Dixie – de Paul Sloane avec Clarence Muse
Show boat – de Harry A. Pollard avec Laura La Plante
    + chansons
1929Thru different eyes / Guilty / Public opinion – de John G. Blystone avec Mary Duncan
La chanson de Paris ( innocents of Paris ) de Richard Wallace avec Maurice Chevalier
Fox Movietone Follies of 1929 / Movietone Follies of 1929 / The William Fox of 1929 – de David Butler avec Sue Carol
    + chansons
Salute – de John Ford & David Butler avec Helen Chandler
Big time – de Kenneth Hawks avec Mae Clarke
L’homme aux camées ( Cameo Kirby ) de Irving Cummings avec Myrna Loy
1930The big fight – de Walter Lang avec Lola Lane
La revanche / Le tourbillon ( swing high ) de Joseph Santley avec George Fawcett
La fuerza del querer / Face of desire – de Ralph Ince avec Maria Alba
The prodigal / The southerner – de Harry A. Pollard avec Esther Ralston
CM Temps d’hiver ( a tough winter ) de Robert F. McGowan avec Jackie Cooper
1931Wild horse / Silver devil – de Sidney Algier & Richard Thorpe avec Hoot Gibson
Le fantôme gallopant ( the galloping ghost ) de B. Reeves Eason avec Harold Red Grange
    Sérial en 12 épisodes
    1 : The idol of clay
    2 : Port of peril
    3 : The master mind
    4 : The house of secret
    5 : The man without a face
    6 : The torn $500 bill
    7 : When the light went out
    8 : The third degree
    9 : Sign of the sky
    10 : The vulture’s lair
    11 : The radio patrol
    12 : The ghost comes back
Neck and Neck – de Richard Thorpe avec Vera Reynolds
1933Carolina ( the house of Connelly ) de Henry King avec Janet Gaynor
David Harum – de James Cruze avec Will Rogers
CM Slow Poke / Song hit stories #1: Slow Poke – de Sig Herzig avec Lethia Hill
1934Le ministère des amusements / Les nuits de New York ( stand up and cheer ) de Hamilton MacFadden avec Warner Baxter
Le monde est en marche ( the world moves on ) de John Ford avec Madeleine Carroll
Judge Priest – de John Ford avec Anita Louise
    + chansons
Marie Galante – de Henry King avec Spencer Tracy
    + chansons
Bachelors of arts – de Louis King avec Anita Louise
Helldorado – de James Cruze avec Richard Arlen
Le démon de la politique ( the county chairman ) de John G. Blystone avec Mickey Rooney
1935One more spring – de Henry King avec Janet Gaynor
    + chansons
Charlie Chan en Egypte ( Charlie Chan in Egypt ) de Louis King avec Warner Oland
Hot tip – de James Gleason & Ray McCarey avec ZaSu Pitts
Steamboat Bill ( Steamboat’round the bend ) de John Ford avec Anne Shirley
    + chansons
The Virginia judge – de Edward Sedgwick avec Marsha Hunt
1936Trente-six heures à tuer ( thirty-six hours to kill / thirty-six hours to live ) de Eugene Forde avec Gloria Stuart
Fossettes ( dimples ) de William A. Seiter avec Shirley Temple
Sur l’avenue / La dame de la cinquième avenue ( on the avenue ) de Roy Del Ruth avec Madeleine Carroll
L’amour en première page ( love is news ) de Tay Garnett avec Loretta Young
1937Week-end mouvementé ( fifty races to town / fifty roads to town ) de Norman Taurog avec Ann Sothern
1938Une joyeuse aventure / Une nuit passionnante ( his exciting night ) de Gus Meins avec Ona Munson
1939Deux bons copains ( Zenobia / elephants never forget / it’s spring again ) de Gordon Douglas avec Oliver Hardy
1942 CM Cow-cow Boogie – de Josef Berne avec Dorothy Dandridge
1945 CM Big timers – de Bud Pollard avec Francine Everett
1946Swingtime Jamboree – de William Forest Crouch avec Lena Horne
CM Baby don’t go away from me – de William Forest Crouch avec Mable Lee
CM Broadway and Main – de William Forest Crouch avec Gloria Parker
1947 CM I ain’t gonna open that door – de William Forest Crouch avec Earl Bostic
1948Miracle in Harlem – de Jack Kemp avec Sheila Guyse
DA Tom et Jerry font le ménage ( mouse cleaning ) de Joseph Barbera & William Hanna
    Seulement voix
1949Harlem Follies of 1949 – de ? avec Savannah Churchill
1951Les affameurs / La caravane vers l’Ouest ( bend of the river / where the river bends ) de Anthony Mann avec James Stewart
1952Le soleil brille pour tout le monde ( the sun shines bright ) de John Ford avec Arleen Whelan
1968 DO Inquiring nuns – de Gordon Quinn & Jerry Temaner avec Mary Arne
    Seulement apparition
1969 DO Muhammad Ali, the greatest / Float like a butterfly, sting like a bee – de William Klein avec Muhammad Ali
    Seulement apparition
1973Amazing Grace – de Stan Lathan avec Rosalind Cash
    + chansons
1976Won Ton Ton le chien qui sauva Hollywood ( Won Ton Ton the dog who saved Hollywood ) de Michael Winner avec Charlton Heston
Fiche créée le 8 août 2022 | Modifiée le 20 août 2022 | Cette fiche a été vue 4310 fois
PREVIOUSHenri Fescourt || Stepin Fetchit || Louis FeuilladeNEXT