CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Yves Arcanel
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

François Leterrier



Date et Lieu de naissance : 26 mai 1929 (Margny-lès-Compiègne, France)►
Date et Lieu de décès : 3 décembre 2020 (Paris, France)►
Nom Réel : François Jean-Pierre Gilbert Leterrier

REALISATEUR
Image
1956 Un condamné à mort s’est échappé – de Robert Bresson avec Jacques Ertaud, Charles Le Clainche & Roland Monod
Image
1976 Goodbye, Emmanuelle – de François Leterrier avec Sylvia Kristel, Jean-Pierre Bouvier & Umberto Orsini
Image
1981 Quand tu seras débloqué… fais-moi signe! – de François Leterrier avec Christian Clavier & Anémone
Image
1983 Le garde du corps – de François Leterrier avec Gérard Jugnot, Jane Birkin, Sami Frey & Elisa Servier

Né le 2 mai 1929 à Margny-lès-Compiègne, François Leterrier obtient une licence de philosophie à la Sorbonne à Paris tout en se passionnant pour le cinéma dans le cadre d’un ciné-club universitaire. Alors qu’il fait son service militaire au Maroc, il se présente aux essais que le réalisateur Robert Bresson effectue. Il est à la recherche d’un inconnu pour interpréter le rôle du Commandant André Devigny dans «Un condamné à mort s’est échappé» (1956). En dépit de multiples récompenses dont le Prix de la mise en scène au Festival de Cannes, ces débuts sont sans lendemain, il préfère se consacrer à la réalisation. Il devient assistant de Louis Malle, Etienne Périer ou les frères Marc et Yves Allégret.

En 1960, François Leterrier se lance dans la réalisation de son premier long-métrage «Les mauvais coups» financé par Jean Thuillier, le producteur de «Un condamné à mort s’est échappé». Roger Vailland signe le scénario tiré de son propre roman qui évoque la dérive d’un couple dont l’existence est bouleversée par l’arrivée d’une institutrice. Alors que Simone Signoret qualifie cette adaptation de «l’une des plus belles histoires d’amour qu’on m’ait proposées», la vie sentimentale de ce couple n’attire pas les spectateurs. Par la suite, il est récompensé à deux reprises par le Grand prix du cinéma français pour «Un roi sans divertissement» (1963) d’après Jean Giono, avec Claude Giraud, et «Projection privée» (1973), avec Françoise Fabian, qui ne rencontrent pas le succès escompté. Entre-temps, il adapte une nouvelle de Roger Grenier «La guêpe» (1965) avec Françoise Arnoul et Gérard Blain pour la télévision et un roman de Pierre Moinot «Chasse royale» (1969) avec Sami Frey et Claude Brasseur pour le cinéma.

Après ces échecs successifs, François Leterrier se tourne vers un cinéma plus commercial. Il réalise la comédie «Va voir maman, papa travaille» (1977) avec Marlène Jobert et Philippe Léotard et le troisième film de la franchise «Emmanuelle» intitulé «Good bye Emmanuelle» (1977) avec Sylvia Kristel. En 1979, l’album de Gérard Lauzier «La course au rat» inspire «Je vais craquer!!!» où Christian Clavier incarne un jeune cadre qui essaye d’échapper à son quotidien de français moyen. Fort de succès, Christian Clavier propose à Philippe Bruneau et Martin Lamotte d’écrire le scénario de «Quand tu seras débloqué... fais-moi signe! (1981) que François Leterrier réalise. Mais les déboires d’un parisien coincé dans une communauté écolo obtiennent une audience limitée avant d’être exploité en vidéo sous son titre «Les babas-cool». Il enchaîne avec une comédie policière «Le garde du corps» (1983), avec Jane Birkin, Sami Frey et Gérard Jugnot, puis le film à sketches «Tranches de vie» (1984) adaptés de Gérard Lauzier. Sa dernière réalisation, «Le fils du Mékong» (1991), avec Jacques Villeret en immersion dans la communauté vietnamienne, passe inaperçu.

À la fin de sa carrière, François Leterrier se consacre exclusivement à la télévision. Il signe les premiers épisodes de l’adaptation de Robert Merle «L’île» (1986) avec Bruno Cremer et de la comédie policière «Imogène» (1988) avec Dominique Lavanant, inspirée du personnage de Charles Exbrayat. Il retrouve Philippe Bruneau et Martin Lamotte pour le pilote de «Clovis» (1993) avec Michel Galabru dans le rôle-titre. Marié à la costumière Catherine Leterrier, sœur de Laurent Fabius, il est le père du réalisateur Louis Leterrier. François Leterrier décède le 3 décembre 2020, à l’âge de 91 ans.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1956Un condamné à mort s’est échappé / Le vent souffle où il veut – de Robert Bresson avec Jacques Ertaud
    Seulement interprétation
1957Ascenseur pour l’échafaud – de Louis Malle avec Maurice Ronet
    Seulement deuxième assistant réalisateur
1958Les amants – de Louis Malle avec Jeanne Moreau
    Seulement deuxième assistant réalisateur
CM Chronique provinciale – de Jean-Paul Rappeneau avec Marcel Cuvelier
    Seulement assistant réalisateur
1959Bobosse – de Etienne Périer avec Micheline Presle
    Seulement assistant réalisateur
Les affreux – de Marc Allégret avec Pierre Fresnay
    Seulement assistant réalisateur
Les mauvais coups – de François Leterrier avec Simone Signoret
    + scénario
1960Chien de pique – de Yves Allégret avec Eddie Constantine
    Seulement assistant réalisateur
1963Un roi sans divertissement – de François Leterrier avec Charles Vanel
1965 TV La guêpe – de François Leterrier avec Françoise Arnoul
    + adaptation & scénario
1969La chasse royale – de François Leterrier avec Sami Frey
    + scénario
1973Projection privée – de François Leterrier avec Jane Birkin
    + adaptation, dialogues & scénario
1974Stavisky… / L’empire d’Alexandre ( Stavisky, il grande truffatore ) de Alain Resnais avec Jean-Paul Belmondo
    Seulement interprétation
1976Goodbye, Emmanuelle / Emmanuelle 3 – de François Leterrier avec Sylvia Kristel
    + dialogues & scénario
1977Va voir maman … papa travaille – de François Leterrier avec Marlène Jobert
    + adaptation & scénario
TV Milady – de François Leterrier avec Jacques Dufilho
1978 TV Pierrot mon ami – de François Leterrier avec Jacques Dutronc
1979Je vais craquer !!! – de François Leterrier avec Nathalie Baye
    + adaptation, dialogues & scénario
1980 TV Le voleur d’enfants – de François Leterrier avec Catherine Rouvel
1981Quand tu seras débloqué… fais-moi signe ! / Les babas-cool – de François Leterrier avec Anémone
    + adaptation, dialogues & scénario
1983Le garde du corps – de François Leterrier avec Gérard Jugnot
    + scénario
1984Tranches de vie – de François Leterrier avec Laura Antonelli
1985 TV Le cœur du voyage – de François Leterrier avec Martin Lamotte
1987 TV L’île – de François Leterrier avec Bruno Cremer
    Série – Réalisation de 3 épisodes
    Saison 1, épisode 1
    Saison 1, épisode 2
    Saison 1, épisode 3
1989 TV Imogène – de François Leterrier avec Dominique Lavanant
    Série – Réalisation de 3 épisodes
    Saison 1, épisode 1 : Ne vous fâchez pas, Imogène (1989)
    Saison 1, épisode 2 : Imogène est de retour (1990)
    Saison 1, épisode 3 : Encore vous Imogène (1990)
1991Le fils du Mékong – de François Leterrier avec Jacques Villeret
    + scénario
1993 TV Clovis – de François Leterrier avec Michel Galabru
    Série – Réalisation de 2 épisodes
    Saison 1, épisode 1 : Les disparus de Reillanne
    Saison 1, épisode 2 : La vengeance du clown
Fiche créée le 6 décembre 2020 | Modifiée le 29 décembre 2020 | Cette fiche a été vue 1248 fois
PREVIOUSQuentin Lestienne || François Leterrier || Henri LetondalNEXT