CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de François Lalande
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Robert Hossein



Date et Lieu de naissance : 30 décembre 1927 (Paris, France)►
Date et Lieu de décès : 31 décembre 2020 (Essey-lès-Nancy, France)►
Nom Réel : Abraham Hosseinhoff

ACTEUR
Image
1964 Angélique, marquise des anges – de Bernard Borderie avec Michèle Mercier, Jean Rochefort & Giuliano Gemma
Image
1970 Point de chute – de Robert Hossein avec Johnny Hallyday, Pascale Rivault & Christian Barbier
Image
1982 Les misérables – de Robert Hossein avec Lino Ventura, Michel Bouquet, Jean Carmet & Louis Seigner
Image
1993 L’affaire (the case) de Sergio Gobbi avec F. Murray Abraham, Bruno Wolkowitch, Marc de Jonge & Anna Flachi

Nul doute qu’il restera dans la mémoire collective comme le troublant et ténébreux Jeoffrey de Peyrac, époux d’«Angélique, Marquise des anges» (1964). Pourtant Robert Hossein, géant du théâtre et du cinéma, en a exploré tous les genres et n’a cessé d’innover. Il naît à Paris le 30 décembre 1927, de parents bohèmes aux origines orientale et slave, musiciens dans l’âme et toujours à court d’argent… Sa scolarité est chaotique. Renvoyé des pensions que ses géniteurs peinent à payer, jouissant d’une grande liberté, il se forme à regret en «autodidacte». Après des cours de théâtre, il débute au cinéma d’abord figurant, comme dans «Le diable boiteux» (1948) de Sacha Guitry, puis se fait remarquer dans des films policiers, tel que «Du rififi chez les hommes» (1954) de Jules Dassin, et des rôles de mauvais garçon auxquels siéent sa voix rauque, son regard sombre et son physique basané. Sa carrière est lancée. Passionné par l’écriture et la mise en scène, Robert Hossein signe «Les salauds vont en enfer» (1954), d’après une pièce de son ami Frédéric Dard, puis «Pardonnez nos offenses» (1955), deux drames dans des milieux de délinquants que la beauté de Marina Vlady éclaire tout autant qu’elle séduit le scénariste. De leur union naissent deux fils.

Avec gourmandise, le comédien alterne les casquettes d’auteur, de réalisateur et d’acteur. Et peut tout jouer, du héros tourmenté face à Jean Gabin dans «Crime et châtiment» de George Lampin, d’après Dostoïevski, au sergent mari de Sophia Loren dans «Madame Sans-Gêne» (1961) de Christian-Jaque. Acteur fétiche de Roger Vadim, il forme avec Brigitte Bardot un couple fusionnel dans «Le repos du guerrier» (1962). Mais c’est avec Michèle Mercier pour partenaire qu’il triomphe en superbe et envoûtant comte Joffrey de Peyrac, dont la balafre et le boitement n’enlèvent rien au charisme, dans la saga, écrite par Anne et Serge Golon, «Angélique, marquise des anges» (1964) de Bernard Borderie. Ce coup de maître ne tarit pas sa fièvre créatrice. Robert Hossein visite l’histoire de la Russie avec «J’ai tué Raspoutine» (1967), s’essaie au western avec «Une corde, un colt» (1968), filme un Johnny Hallyday sensible dans «Point de chute» (1970). Et met en exergue « Le vampire de Düsseldorf » (1964) qu’il interprète avec Marie-France Pisier. Aguerri, il s’attaque au chef d’œuvre de Victor Hugo, «Les misérables» (1982), avec Lino Ventura en Jean Valjean. Le film est encensé et conforte le scénariste dans des projets qu’il a esquissés en dirigeant le théâtre populaire de Reims, tremplin pour de jeunes comédiens, Isabelle Adjani parmi d’autres. «Du théâtre comme vous n’en voyez qu’au cinéma».

Robert Hossein multiplie les spectacles grandioses, en interaction avec le public, tel le procès de la reine Marie-Antoinette (1993), ou réclamant des espaces à la mesure de leur démesure, comme «Ben-Hur» (2006) et sa course de chars mythique au Stade de France. Il n’en continue pas moins à tourner avec de grands cinéastes, Georges Lautner pour «Le professionnel» (1981), face à Jean-Paul Belmondo, Sergio Gobi pour une histoire de vengeance dans «L’affaire» (1993), ou encore Tonie Marshall pour «Vénus beauté» (1997). Et il achève un parcours titanesque avec «Noni: le fruit de l’espoir» (2019) de Alain Williams, une ode touchante à l’entraide entre générations. Juif par sa mère, l’artiste s’est converti au catholicisme à l’âge de 50 ans et affiche sa foi. Marié depuis plus de 40 ans avec Candice Patou, après avoir convolé avec Caroline Eliacheff dont il a un fils, il décède le 31 décembre 2020. Philanthrope et idéaliste, Robert Hossein envisageait la mort «comme une belle rencontre»...

© Isabelle MICHEL

copyright
1948Les souvenirs ne sont pas à vendre – de Robert Hennion avec Colette Darfeuil
Le diable boiteux – de Sacha Guitry avec Lana Marconi
Aux yeux du souvenir / Souvenir – de Jean Delannoy avec Michèle Morgan
1949Maya – de Raymond Bernard avec Viviane Romance
1953Quai des blondes – de Paul Cadéac avec Barbara Laage
1954Série noire – de Pierre Foucaud avec Erich von Stroheim
Du rififi chez les hommes – de Jules Dassin avec Jean Servais
1955Les salauds vont en enfer – de Robert Hossein avec Henri Vidal
    + adaptation
1956Crime et châtiment – de George Lampin avec Jean Gabin
Pardonnez nos offenses – de Robert Hossein avec Marina Vlady
    + scénario
1957Sait-on jamais ? – de Roger Vadim avec Françoise Arnoul
Méfiez-vous fillettes ! – de Yves Allégret avec Antonella Lualdi
Liberté surveillée – de Henri Aisner & Vladimir Volchek avec René Lefèvre
1958Des femmes disparaissent – de Edouard Molinaro avec Estella Blain
Toi le venin – de Robert Hossein avec Odile Versois
    + adaptation, dialogues, scénario & directeur de la photographie
Du rififi chez les femmes – de Alex Joffé avec Nadja Tiller
La nuit des espions – de Robert Hossein avec Michel Etcheverry
    + adaptation, dialogues & scénario
1959La sentence – de Jean Valère avec Roger Hanin
Les canailles – de Maurice Labro avec Claire Maurier
Les scélérats – de Robert Hossein avec Michèle Morgan
    + adaptation
1960La menace – de Gérard Oury avec Elsa Martinelli
Le goût de la violence – de Robert Hossein avec Madeleine Robinson
    + adaptation, dialogues & scénario
1961Le jeu de la vérité – de Robert Hossein avec Françoise Prévost
    + adaptation
Madame Sans-Gêne – de Christian-Jaque avec Sophia Loren
Le monte-charge – de Marcel Bluwal avec Lea Massari
Les petits matins / Mademoiselle Stop – de Jacqueline Audry avec Arletty
CM L’oiseau moqueur – de Robert Enrico avec François Frankiel
    Seulement production
1962Pourquoi Paris ? – de Denys de La Patellière avec Danielle Darrieux
Les grands chemins – de Christian Marquand avec Anouk Aimée
Le meurtrier – de Claude Autant-Lara avec Yvonne Furneaux
Le repos du guerrier – de Roger Vadim avec Brigitte Bardot
Le vice et la vertu – de Roger Vadim avec Catherine Deneuve
Au cœur de la vie – de Robert Enrico avec Stéphane Fey
    Seulement production
1963Chair de poule – de Julien Duvivier avec Catherine Rouvel
Le commissaire mène l’enquête / Fantaisies conjugales – de Fabien Collin avec Lucile Saint-Simon
    Segment « Pour qui sonne le… »
La mort d’un tueur – de Robert Hossein avec Marie-France Pisier
    + adaptation & scénario
1964Banco à Bangkok pour OSS 117 – de André Hunebelle avec Pier Angeli
La fabuleuse aventure de Marco Polo ( Marco the magnificent / le meravigliose avventure di Marco Polo / Marko Polo ) de Noel Coward & Denys de La Patellière avec Anthony Quinn
Le vampire de Düsseldorf – de Robert Hossein avec Marie-France Pisier
    + scénario
Les yeux cernés – de Robert Hossein avec Michèle Morgan
    + scénario
Angélique, marquise des anges / Angélique – de Bernard Borderie avec Michèle Mercier
1965Angélique et le roi / Angélique et le roy – de Bernard Borderie avec Jean Rochefort
Guerre secrète ( the dirty game / the dirty agents / la guerra segreta / spione unter sich ) de Terence Young , Carlo Lizzani & Christian-Jaque avec Annie Girardot
La longue marche – de Alexandre Astruc avec Maurice Ronet
Le tonnerre de dieu – de Denys de La Patellière avec Lilli Palmer
Le chevalier de Maupin / Mademoiselle de Maupin ( madamigella di Maupin ) de Mauro Bolognini avec Catherine Spaak
La seconde vérité – de Christian-Jaque avec Jacques Castelot
1966Brigade antigangs – de Bernard Borderie avec Philippe Lemaire
Lamiel – de Jean Aurel avec Anna Karina
L’homme qui trahit la maffia – de Charles Gérard avec Claudine Coster
La musica – de Marguerite Duras & Paul Seban avec Delphine Seyrig
1967Angélique et le sultan – de Bernard Borderie avec Jean-Claude Pascal
Indomptable Angélique – de Bernard Borderie avec Roger Pigaut
La petite vertu – de Serge Korber avec Dany Carrel
La femme écarlate – de Jean Valère avec Monica Vitti
Pas de roses pour OSS 117 ( niente rose per OSS 117 ) de André Hunebelle, Renzo Cerrato & Jean-Pierre Desagnat avec John Gavin
J’ai tué Raspoutine – de Robert Hossein avec Geraldine Chaplin
    + dialogues & scénario
1968La leçon particulière – de Michel Boisrond avec Nathalie Delon
Maldonne – de Sergio Gobbi avec Elsa Martinelli
Une corde, un colt – de Robert Hossein avec Serge Marquand
    + adaptation, dialogues & scénario
La vie, l’amour, la mort – de Claude Lelouch avec Caroline Cellier
Le voleur de crimes – de Nadine Trintignant avec Giorgia Moll
La bataille d’El Alamein ( la battaglia di El Alamein / the battle of El Alamein / desert tanks ) de Giorgio Ferroni avec Ira von Fürstenberg
1969Le juge / Le juge Roy Bean – de Jean Girault avec Pierre Perret
Les libertines / Les belles au bois dormant ( las bellas / las bellas del bosque / l’intreccio ) de Pierre Chenal avec Marisa Mell
Le temps des loups – de Sergio Gobbi avec Virna Lisi
Les conspirateurs ( nell’anno del signore ) de Luigi Magni avec Claudia Cardinale
Sept hommes pour Tobrouk ( la battaglia del deserto / la batalla del desierto / desert battle ) de Mino Loy avec George Hilton
1970Point de chute – de Robert Hossein avec Johnny Hallyday
    + adaptation, dialogues & scénario
Le casse – de Henri Verneuil avec Dyan Cannon
1971Hellé – de Roger Vadim avec Maria Schneider
La part des lions – de Jean Larriaga avec Charles Aznavour
1972Don Juan 73 / Si Don Juan était une femme – de Roger Vadim avec Jane Birkin
Un meurtre est un meurtre – de Etienne Périer avec Stéphane Audran
Un officier de police sans importance – de Jean Larriaga avec Nicole Courcel
1973Prêtres interdits – de Denys de La Patellière avec Claude Jade
Le protecteur – de Roger Hanin avec Juliet Berto
1975Le faux-cul – de Roger Hanin avec Bernard Blier
1977L’amant de poche – de Bernard Queysanne avec Mimsy Farmer
1979Démons de midi – de Christian Poureilhe avec Micheline Presle
1980Les uns et les autres – de Claude Lelouch avec James Caan
1981Le grand pardon – de Alexandre Arcady avec Roger Hanin
Le professionnel – de Georges Lautner avec Jean-Paul Belmondo
1982Les misérables – de Robert Hossein avec Lino Ventura
    Seulement réalisation, adaptation & scénario
    Prix Spécial pour sa contribution au cinéma au festival international du cinéma de Moscou, URSS
1983Surprise party – de Roger Vadim avec Philippine Leroy-Beaulieu
1985Le caviar rouge – de Robert Hossein avec Candice Patou
    + adaptation, dialogues & scénario
Un homme et une femme, vingt ans déjà – de Claude Lelouch avec Evelyne Bouix
1986Lévy et Goliath – de Gérard Oury avec Richard Anconina
1988Les enfants du désordre – de Yannick Bellon avec Emmanuelle Béart
1992Mouche – de Marcel Carné avec Wadeck Stanczak
    inachevé
1993L’inconnu dans la maison – de Georges Lautner avec Renée Faure
    Seulement voix & narration
L’affaire / La dernière carte ( the case ) de Sergio Gobbi avec F. Murray Abraham
    Prix d’interprétation masculine au festival du cinéma policier de Cognac, France
1994Les misérables / Les misérables du vingtième siècle – de Claude Lelouch avec Michel Boujenah
1995 DO Paradjanov, le dernier collage ( Parajanov. Verjin kolazh ) de Ruben Gevorkyants & Krikor Hamel avec Jean-Luc Godard
    Seulement apparition
1996 DO Belmondo, le magnifique – de Patrick Chammings avec Claude Brasseur
    Seulement apparition
Le masque de cire ( M.D.C. – Maschera di cera ) de Sergio Stivaletti avec Romina Mondello
1997Vénus beauté [ Institut ] – de Tonie Marshall avec Nathalie Baye
1998Scandalous crimes ( gialloparma ) de Alberto Bevilacqua avec Natacha Amal
2003San Antonio – de Frédéric Auburtin avec Gérard Depardieu
2004 DO Le fantôme d’Henri Langlois – de Jacques Richard avec Claude Chabrol
    Seulement apparition
2006La disparue de Deauville – de Sophie Marceau avec Christophe Lambert
DO Denn sie kennen kein Erbarmen : Der Italowestern – de Peter Dollinger & Hans-Jürgen Panitz avec Pierre Brice
    Seulement apparition
2007 CM Le troisième œil – de Gregory Desarzens avec Grace de Capitani
2008Un homme et son chien – de Francis Huster avec Jean-Paul Belmondo
DO Les fleurs maladives de Georges Franju – de Pierre-Henri Gibert avec Jean-Pierre Mocky
    Seulement apparition
2009 CM Le mirage – de Fabien Pruvot avec Cyrielle Clair
2019Noni : Le fruit de l’espoir – de Alain Williams avec Sylvia Pouget
Fiche créée le 24 février 2009 | Modifiée le 24 janvier 2021 | Cette fiche a été vue 22318 fois
PREVIOUSSouad Hosni || Robert Hossein || Sebastien HoubaniNEXT